logoIC
Yaoundé - 28 janvier 2021 -

BannerICBC2021

Gestion publique

L’UE prescrit cinq « bonnes pratiques » qui pourraient améliorer le climat des affaires au Cameroun

L’UE prescrit cinq « bonnes pratiques » qui pourraient améliorer le climat des affaires au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Dans son rapport 2020 sur les investissements européens au Cameroun, l’Union européenne (UE) prescrit cinq « bonnes pratiques » qui pourraient améliorer le climat des affaires dans le pays.

La première recommandation concerne l’accès au financement. A cet effet, l’UE propose de soutenir les banques locales avec des fonds et une assistance technique pour accroître l'accès des entreprises au crédit, à des coûts et conditions raisonnables.

Dans le même sens, il faudrait créer des lignes de financement avec remboursement sur le long terme pour accélérer la reprise économique et améliorer l’environnement des affaires. Sans oublier la création d’un financement alternatif aux nouveaux services (par exemple l'innovation ou les industries vertes) pour favoriser le développement durable et une économie numérique.

La seconde pratique proposée vise la simplification commerciale. Cela passerait par la « simplification des procédures administratives » et la « numérisation des processus pour augmenter la vitesse et la responsabilité ».

La troisième recommandation concerne l’assistance technique pour simplifier l'administration des taxes et donc réduire les coûts et augmenter la transparence. Pour ce faire, l’UE propose de prolonger le délai de paiement des impôts, tout en raccourcissant le délai de remboursement de la TVA.

La quatrième pratique suggérée s’inscrit dans le cadre du droit commercial. L’Union européenne propose alors de soutenir le droit international de l'investissement et l'arbitrage pour améliorer le climat des affaires ; dématérialiser les litiges commerciaux pour raccourcir et suivre le processus afin d'augmenter l'efficacité et la transparence. En outre, l'UE propose le contrôle de la bonne application des lois sur la concurrence, notamment dans le secteur des services ; la mise en place de structures de médiation commerciale indépendantes et l’accroissement de la sécurité juridique.

Enfin, la cinquième suggestion européenne vise la bonne gouvernance. A cet effet, l’UE propose de dématérialiser les appels d'offres publics pour favoriser une surveillance plus transparente et soutenir une politique de tolérance zéro envers toute entreprise impliquée dans la corruption.

Sylvain Andzongo

le-turc-karpowership-propose-au-cameroun-la-production-de-300-mw-d-electricite-dans-un-bateau-au-port-de-douala
Le 25 janvier 2021, une délégation de la société turque Karpowership a été reçue par le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute. De bonnes...
conforte-par-les-paiements-de-l-etat-l-electricien-eneo-leve-100-milliards-de-fcfa-aupres-de-huit-banques-locales
Concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun jusqu’en 2031, Eneo, entreprise contrôlée par le fonds d’investissement britannique Actis,...
le-cameroun-elargie-le-spectre-des-marches-pouvant-faire-l-objet-de-passation-electronique
Dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics au Cameroun, le ministre en charge du secteur (Minmap), Ibrahim Talba Malla, a signé le 19...
les-financements-concessionnels-representent-66-du-portefeuille-de-la-banque-mondiale-au-cameroun
A l’occasion d’une signature de convention relative au développement de la région du lac Tchad, le ministre en charge de l’Économie (Minepat) a fait le...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n104 Décembre 2020

L’émergence d’une industrie automobile camerounaise


La bataille du « Made in Cameroon »


Business in Cameroon n94-95: Décembre-2020

The rise of Cameroon’s automotive industry


The «Made in Cameroon» war

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev