logoIC
Yaoundé - 09 août 2022 -
Gestion publique

Émergence en 2035 : comment les données obsolètes faussent les politiques de développement du Cameroun

Émergence en 2035 : comment les données obsolètes faussent les politiques de développement du Cameroun

(Investir au Cameroun) - Le Centre d’analyses et de recherche sur les politiques économiques et sociales (Camercap), think tank apparenté au gouvernement camerounais, vient de publier une note qui fait un bilan pessimiste à mi-parcours de la « Vision 2035 », boussole du Cameroun pour atteindre l’émergence en 2035.

Ainsi, indique le think tank, il sera difficile pour le pays d’atteindre l’émergence à la période visée, car à la base, « les données démographiques du Cameroun sont obsolètes et cela n’est pas sans conséquences négatives sur les politiques de développement. Soit en termes de conception (ciblage), soit en termes d’évaluation ». Or, souligne le Camercap, pour faire de la population un facteur effectif de développement, il faut la connaître dans sa composition, sa structure et ses mouvements.

Mais, il se trouve que le dernier recensement général de la population et de l’habitat de 2005 (le 3e) et le 4e prévu être organisé après 10 ans reste en attente. Autre illustration : la dernière enquête sur la pauvreté (la 4e enquête camerounaise auprès des ménages – Ecam 4) date de 2014. Celle prévue pour actualiser le profil de pauvreté des citoyens (Ecam 5) est en cours. Entre-temps, les résultats de 2014 situent l’incidence de pauvreté à 37,5 % de la population.

Seulement, estime le Camercap, ces dernières données ne reflètent pas la réalité. Car au vu des évènements récents et actuels (crise au Nord-Ouest et Sud-Ouest, Boko Haram, crises des devises dans la zone Cemac en 2016 replongeant le pays sous-programme d’ajustement structurel, Covid-19 depuis 2020, la guerre en Ukraine avec ses conséquences déjà visibles, « l’espoir d’une réduction sensible du taux de pauvreté […] paraît peu probable. De même, les inégalités (écarts entre pauvres et non-pauvres) déjà relevées en 2014 devraient fatalement s’exacerber ». Il faut donc des données fiables.

Cette crise sur les données se traduit même dans la production industrielle, un levier structurel de la « Vision 2035 ». À preuve, indique le Camercap, le Plan directeur d’industrialisation (PDI) révisé et aligné sur la stratégie nationale de développement (SND 30), selon les instructions du Premier ministre, reste non publié et donc non opérationnel depuis juin 2021.

Pourtant, le discours officiel proclame la volonté d’intensifier les activités agricoles et pastorales, mais les résultats ne suivent pas. La production des principales matières de rente (cacao, café, coton et caoutchouc) n’a pas beaucoup progressé. C’est le cas de l’objectif de 600 000 tonnes de cacao qui est reste un mirage. Le Cameroun reste déficitaire paradoxalement. La balance commerciale, elle, reste déficitaire sur le long terme à cause de l’importation des produits alimentaires (riz, poisson, blé) que le pays peut produire.

Sylvain Andzongo

pndp-du-fait-des-intemperies-le-cameroun-sollicite-une-nouvelle-extension-du-projet-agropastoral-finance-par-l-ue
Prévu pour s’achever au cours de ce mois d’août après une extension des délais obtenus fin 2021, le projet agropastoral du Programme national de...
monnaie-la-depreciation-du-fcfa-face-au-dollar-augmente-la-dette-du-cameroun-de-420-milliards-de-fcfa-en-un-an
Les différentes variations à la hausse du taux de change du FCFA par rapport au dollar américain ont provoqué une augmentation de 420 milliards de...
semaine-de-l-innovation-un-eclairage-pour-l-ere-de-la-5-5g-pour-huawei
La prochaine évolution de la technologie 5G, que Huawei a baptisée 5.5G, nous est dévoilée à travers une feuille de route de l'industrie en matière...
orange-fab-cameroun-demarre-sa-premiere-saison
Orange Cameroun a lancé le 15 juillet dernier la première saison de son programme d’accélération de start-up Orange Fab, avec l’ambition de faire émerger...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev