logoIC
Yaoundé - 28 février 2024 -
Grands Travaux

Autoroutes Yaoundé-Douala (phase 2), Edéa-Kribi… : le Tunisien SCET réclame près de 100 millions de FCFA d’impayés

Autoroutes Yaoundé-Douala (phase 2), Edéa-Kribi… : le Tunisien SCET réclame près de 100 millions de FCFA d’impayés

(Investir au Cameroun) - Le bureau d’étude tunisien SCET réclame des impayés d’un montant de 97,67 millions de FCFA à l’État du Cameroun dans le cadre d’études de faisabilité et avant-projet sommaire (APS) des autoroutes Yaoundé-Douala (phase 2 - 136 km), Edéa-Kribi (92 km), Douala-Limbé (70 km) et intersection (Yaoundé-Douala) - Bafoussam. Pourtant, apprend-on, les rapports d’étape d’études de faisabilité ont été validés le 3 avril 2017 ; ceux de l’APS le 14 novembre 2019 et ceux de l’impact environnemental le 15 décembre 2020. Le rapport de revue provisoire, lui, a été transmis au maître d’ouvrage.

Selon le ministère des Travaux publics (Mintp), le problème vient du fait que la transmission de la version corrigée du rapport des études revues reste attendue. Le maître d’ouvrage préconise de relancer le bureau d’études techniques tunisien pour la transmission dudit rapport dans les « meilleurs délais ».

Le retard observé dans la transmission du rapport revu et corrigé de SCET pourrait impacter les travaux de la 2e phase de l’autoroute (136 km) reliant Yaoundé et Douala, les deux villes les plus importantes du Cameroun. Le même retard pourrait affecter les autres projets autoroutiers Edéa-Kribi (92 km), Douala-Limbé (70 km) dont le dessein est de fluidifier et faciliter les échanges commerciaux sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui.

S.A.

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev