logoIC
Yaoundé - 23 juin 2018 -
Grands Travaux

Le ministère du Travail tente de désamorcer une grève en cours sur le chantier du stade Olembé confié à l'Italien Piccini

Le ministère du Travail tente de désamorcer une grève en cours sur le chantier du stade Olembé confié à l'Italien Piccini

(Investir au Cameroun) - A trois mois de la livraison du stade de 60 000 places à Olembé, banlieue de Yaoundé, le prestataire principal, l'Italien Piccini, a maille à partir avec des employés camerounais. Ces derniers sont actuellement en grève, pour revendiquer de meilleures conditions de travail.

A la suite de ces mouvements d’humeur à répétition, observés par certains travailleurs sur le site du complexe sportif d’Olembé, le ministre du Travail, Grégoire Owona (photo), a présidé des séances de concertation dans son cabinet, les 12 et 13 juin, avec les responsables des entreprises impliquées dans la réalisation de ce projet, en présence de leurs conseils juridiques.

Après le passage en revue des revendications du personnel et les interventions des différents participants, Grégoire Owona a engagé les acteurs de ce chantier à veiller à « la bonne qualité des relations professionnelles dans l’exécution des prestations ».

Au terme de la dernière assise qui s’est achevée dans la soirée du 13 juin, « les entreprises se sont fermement engagées à tenir, dès ce jeudi, des concertations avec leur personnel, en vue de retrouver totalement la paix sociale sur le site de ce chantier majeur de la CAN 2019, et de se concerter entre elles avant le 16 juin 2018, pour un véritable dialogue », a indiqué le ministre du Travail.

Le personnel employé par Piccini dénonce le non-respect de l'arrêté ministériel du 22 novembre 2017, fixant les modalités des élections et les conditions d'exercice des fonctions de délégué du personnel. Par ailleurs, il réclame un calendrier des réunions mensuelles entre l'ensemble des délégués et l'administration de Piccini, les indemnités de logement à tous les travailleurs du chantier, les primes de risque, de rendement et de responsabilité, la révision de la prime de ration journalière.

Les grévistes dénoncent, en outre, le cumul du solde de congé annuel de chaque travailleur, selon les dispositions relatives au Code du travail et à la Convention collective. Ils sollicitent un calcul normal des heures supplémentaires, un reclassement collectif des ouvriers, des contrats de travail signés en bonne et due forme, l'octroi d’une attestation de virement irrévocable, la revalorisation de l'assurance maladie élargie aux femmes et enfants, l'aménagement des moyens de transport, et le versement normal des cotisations sociales.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n74: juin 2018

Trois femmes qui dessinent le Cameroun de demain


Des liens solides se sont tissés entre la Suisse et le Cameroun


Business in Cameroon n64: June 2018

Three women who are shaping Cameroon’s future


Strong bonds were built between Switzerland and Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev