logoIC
Yaoundé - 06 juin 2020 -
Hydrocarbures

Les ventes de gaz du Cameroun tardent à tenir la promesse des fleurs

Les ventes de gaz du Cameroun tardent à tenir la promesse des fleurs

(Investir au Cameroun) - La plupart des analystes (Fonds monétaire international, agences de notation…) reconnaissent que le début de commercialisation du gaz naturel liquéfié se présente pour le Cameroun comme une solide alternative au pétrole dont les volumes et les prix sont en baisse. Cette prédiction ne s’est pas encore confirmée au regard des volumes d’hydrocarbures vendus pour le compte de l’État au cours du premier semestre 2019.

À 312 milliards de FCFA, les ventes de pétrole pour le compte de l’État du Cameroun ont connu une augmentation de 34,3% sur les six premiers mois de l’année en cours, en comparaison aux 232,2 milliards de FCFA de ventes sur la même période en 2018. La hausse des volumes vendus, et l’appréciation du dollar, la devise sous laquelle est commercialisé ce produit, ont permis de limiter les effets de la baisse des cours mondiaux du brut, qui s’est poursuivie cette année.

Dans le même temps, les ventes de gaz naturel liquéfié au profit de l’État ont atteint 41 milliards sur la même période, une hausse de 136% comparée aux ventes du premier semestre de 2018 (17,3 milliards de FCFA). Mais il y a deux éléments essentiels. Déjà en 2018, aucune vente de gaz n’a été enregistrée par l’intermédiaire du trader retenu, Gazprom, au cours du premier trimestre. Aussi, bien qu’en hausse, la part des revenus gaziers qui reviennent à l’État du Cameroun ne représente que 29,3% du total des ventes de cette ressource au cours du premier semestre 2019.

Les chiffres en fin d’année devraient permettre de revoir l’analyse sur les dynamiques de contribution de ce secteur aux ressources budgétaires du pays. Au stade actuel, les ventes des hydrocarbures au nom de l’État du Cameroun se sont élevées à un peu plus de 353 milliards de FCFA.

Mais une série de dépenses associatives et d’engagements gaziers n’ont permis à l’administration de recevoir que 237 milliards de FCFA, même si ce montant est en hausse de 53,3%, par rapport aux transferts reçus par le gouvernement du secteur des hydrocarbures au premier semestre de 2018.

Idriss Linge

au-final-les-recettes-petrolieres-au-cameroun-baissent-d-a-peine-40-en-2020-contre-70-annoncees-par-la-snh
Les différents arbitrages au sein des instances gouvernementales semblent avoir quelque peu freiné la réduction drastique des recettes pétrolières...
pas-de-cas-suspects-de-covid-19-dans-le-premier-vol-commercial-d-air-france-en-direction-du-cameroun
L’autorité aéronautique civile (CCAA) informe que la compagnie aérienne Air-France a relancé ses vols commerciaux en direction du Cameroun le 25 mai...
electricite-la-demande-du-cameroun-alucam-exclue-augmente-de-3-3-au-1er-trimestre-2020
Au Cameroun, la demande en énergie électrique (Alucam exclue) s’est accrue de 3,3% au 1er trimestre 2020, selon une récente note produite par Eneo....
les-exportations-frauduleuses-du-paddy-camerounais-vers-le-nigeria-rencherissent-les-prix-du-riz-a-l-extreme-nord
Dans le département du Mayo Danay, région de l’Extrême-Nord du Cameroun, le sac de paddy (riz non décortiqué) atteint 15 000 FCFA ces dernières...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n97 Mai 2020

Routes, barrages, fibre optique, marchés… Les grands chantiers camerounais de l’intégration


« L’Afrique centrale est confrontée à d’énormes défis » (BAD)


Business in Cameroon n87: May 2020

Roads, dams, fiber optics, markets... Cameroon’s big projects toward integration


«Central Africa is facing enormous challenges» - AfDB

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev