logoIC
Yaoundé - 06 décembre 2021 -
Industrie

Industrie : au Cameroun, la métallurgie (+11,3%) booste les prix « sortie-usine » des produits (+3,8%) au 2e trimestre 2021

Industrie : au Cameroun, la métallurgie (+11,3%) booste les prix « sortie-usine » des produits (+3,8%) au 2e trimestre 2021

(Investir au Cameroun) - Entre avril et juin 2021, les prix « sortie-usine » des produits industriels au Cameroun ont connu « une hausse sensible », selon l’Institut national de la statistique (INS), qui a publié le 12 novembre 2021 son « Indice des prix à la production industrielle » (IPPI), pour le compte du 2e trimestre 2021. À en croire l’INS, sur la période sous revue, cet indice a connu une augmentation de 3,8% en glissement annuel, atteignant ainsi son niveau le plus élevé depuis le 3e trimestre 2019.  

À en croire les analystes de l’organisme en charge de l’élaboration de la statistique officielle au Cameroun, cette augmentation est principalement causée par la hausse des coûts de production dans les industries de fabrication des machines et équipements (7,5%), les industries de construction de véhicules automobiles (6,2%), mais surtout les industries de la métallurgie et des ouvrages en métaux. (11,3%). Sur la foi de ces chiffres, la proportion de la hausse des coûts dans la métallurgie double le niveau global d’augmentation enregistré dans l’ensemble du secteur industriel local.

« L’on a enregistré au second trimestre 2021, une forte hausse des prix à la production (11,3% en glissement annuel) dans les industries de fabrication des ouvrages en métaux. Cette hausse des prix à la production se fait ressentir au niveau du consommateur final, avec les prix de vente des matériaux de construction, à l’instar du fer à béton, qui connaît une hausse historique de prix », souligne l’INS. Cet institut n’explique pas les raisons de la hausse des coûts de production ni au niveau global ni dans le secteur de la métallurgie au Cameroun.

Cependant, l’on se souvient que depuis le début de l’année 2021, les opérateurs de ce dernier secteur et bien d’autres ne cessent de se plaindre de la progression continue des prix des matières premières sur le marché international, ainsi que de l’explosion des coûts du fret (400% dans certains cas). Pour maintenir l’activité, les métallurgistes ont d’ailleurs récemment procédé à un léger réajustement des prix de vente du fer à béton. Ces opérateurs avaient justifié cette décision par la nécessité de maintenir une marge bénéficiaire de « survie » de seulement 1%, largement en dessous des 16% règlementairement autorisés. Mais, ce réajustement des prix au consommateur avait aussitôt été dénoncé par le gouvernement.

Peur sur les importations

Mais au-delà des métallurgistes, c’est l’ensemble des entreprises du pays qui sont aux abois, suite à la hausse à l’international des prix des matières premières et du fret. Dans un communiqué rendu public le 9 novembre 2021 par le président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, Célestin Tawamba annonce d’ailleurs que si les entreprises locales « ne sont plus en mesure de s’ajuster, elles envisageront purement et simplement l’arrêt des activités d’importation et de production au 1er janvier 2022 ».

En effet, selon le patronat, malgré la multiplication ces derniers mois, de discussions avec les autorités publiques, les opérateurs économiques déplorent « soit l’absence de mesures adéquates, soit une inefficacité de celles proposées dans certains secteurs d’activités, au vu de leur incapacité à mitiger de manière significative l’impact de la hausse des coûts » de production, qui fait peser « de graves menaces » sur la « rentabilité et la survie » des entreprises.

Afin d’atténuer la pression que les la flambée des prix des matières premières et du fret à l’international exerce sur les entreprises locales, les entrepreneurs camerounais croient savoir que deux possibilités s’offrent aux pouvoirs publics : l’acceptation d’une revalorisation des prix de vente sur le marché, ou alors l’activation du levier fiscal, qui pourrait consister en la réduction du taux de TVA (taxe sur la valeur ajoutée) applicable aux produits exposés à cette inflation importée. Longtemps atone sur ces suggestions, le gouvernement a réagi aux plaintes du patronat le 16 novembre 2021.

Ce jour-là, en effet, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motazé, a signé une décision réduisant de 80% le taux de fret à prendre en compte pour la détermination de la valeur en douane des marchandises importées par voie maritime. « Le montant du fret à intégrer dans la valeur en douane des marchandises importées par voie maritime est affecté d’un abattement de 80% de la somme totale effectivement payée, ou à payer, pour l’acheminement desdites marchandises, dans le contexte de l’augmentation inédite du coût de transport international des marchandises », écrit le Minfi, dont le texte n’a pas encore été officiellement commenté par les patrons des entreprises.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

09-11-2021 - Faute de mesures d’atténuation de la hausse des coûts, les entreprises menacent d’arrêter la production dès 2022

17-11-2021 - Droits de douane : en réponse au Gicam, le Cameroun réduit la base imposable des marchandises importées par voie maritime

barrage-de-memve-ele-la-livraison-de-la-ligne-de-transport-renvoyee-aux-calendes-grecques
Contrairement aux annonces du ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, lors d’une plénière spéciale à l’Assemblée nationale en...
le-cameroun-annonce-la-mise-en-place-du-numero-vert-1527-pour-denoncer-la-corruption-autour-des-titres-fonciers
Pièce cotée et prisée auprès des banquiers lorsqu’un opérateur économique veut obtenir un crédit au Cameroun, le titre foncier se verra appliquer une...
masse-salariale-des-agents-de-l-etat-en-2021-le-cameroun-passe-a-nouveau-a-cote-du-ratio-de-soutenabilite-de-la-cemac
Selon le Premier ministre (PM) camerounais, Joseph Dion Nguté, à fin août 2021, le ratio de soutenabilité de la masse salariale au sein de la Fonction...
le-cameroun-a-exporte-9-335-000-m3-de-gaz-naturel-liquefie-a-fin-octobre-2021-en-augmentation-de-34
Selon les informations du ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee), le Cameroun a exporté 9 335 000 m3 de gaz naturel liquéfié (GNL) à fin octobre...

Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n115 Novembre 2021

Adieu le cash Les Camerounais s’emparent de la monnaie électronique


Erwan Garnier: « Le secteur hôtelier camerounais va clairement se développer »


Business in Cameroon n105: November-2021

Forget cash, Cameroonians are in on e-money!


Erwan Garnier: “Clearly, the Cameronian hospitality sector will develop”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev