logoIC
Yaoundé - 20 septembre 2019 -
Investir au Cameroun

Le rapatriement volontaire des Nigérians réfugiés au Cameroun lancé par un contingent de 133 personnes

Le rapatriement volontaire des Nigérians réfugiés au Cameroun lancé par un contingent de 133 personnes

(Investir au Cameroun) - Depuis l’aéroport de Maroua Salak, région de l’Extrême-Nord, 133 Nigérians réfugiés au Cameroun, à la suite des violences de la secte terroriste Boko Haram, ont regagné leur pays le 22 août dernier. Ces départs marquent le lancement de la première phase de l’opération de rapatriement volontaire objet d’un accord tripartite : Cameroun, Nigeria et Haut-commissariat des réfugiés (HCR). Ils se sont déroulés en présence du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari et de la ministre des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social du Nigeria, Sadiya Umar Faruq.

Ces 133 volontaires (25 familles) ont été embarqués à destination de l’État de l’Adamawa, d’où ils seront conduits vers leurs différentes localités, selon le ministère camerounais des Relations extérieures (Minrex). « Le retour de ces personnes s’est fait dans la sécurité et la dignité comme contenu dans l’accord », indique le Minrex. Cette précision sonne comme une réponse à certaines récriminations du HCR.

La question du rapatriement des réfugiés nigérians a parfois été l’objet d’une passe d’armes entre les deux parties. « À l’intérieur du Nigeria, les équipes du HCR ont reçu des témoignages au sujet des troupes camerounaises ayant renvoyé des réfugiés contre leur gré, sans même leur laisser le temps de récupérer leurs biens », avait par exemple accusé Babar Baloch, porte-parole du HCR, au cours d’une conférence de presse le 21 mars 2017 à Genève.

Issa Tchriroma, alors ministre de la Communication, avait rétorqué : « Je démens formellement cette rumeur selon laquelle le Cameroun aurait forcé des réfugiés nigérians à rentrer au Nigeria. Le Cameroun a signé récemment l’accord tripartite relatif au rapatriement librement consenti des réfugiés nigérians vivant au Cameroun. Et le Cameroun respecte ses engagements. »

Le HCR s’était tout de même félicité à cette occasion de la générosité du gouvernement camerounais et des communautés locales qui accueillent plus de 85 000 réfugiés nigérians.

S.A.

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n89: Septembre 2019

Le coût faramineux de la « crise anglophone »


Décollage réussi pour la Transahélienne de Camair-Co


Business in Cameroon n79: September 2019

The outstanding cost of the Anglophone Crisis


Camair-Co: The Trans-Sahelian line successfully launched

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev