logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Investir au Cameroun

Le Cameroun veut améliorer ses exportations vers les pays de la CEEAC et le Nigeria

Le Cameroun veut améliorer ses exportations vers les pays de la CEEAC et le Nigeria

(Investir au Cameroun) - Les administrations publiques en charge de la stratégie de développement des exportations au Cameroun, le secteur privé et les partenaires techniques et financiers sont en conclave depuis le 18 septembre à Yaoundé. Objectif : analyser la stratégie proposée par le groupement de cabinets 2ACD et Quarein Group dans le cadre de l’actualisation de la stratégie nationale des exportations vers les marchés de la CEEAC (Angola, Burundi, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Tchad, RD Congo, RCA, Rwanda et Gabon) et du Nigeria.

« La rencontre a vocation à analyser l’étude réalisée par le groupement 2ACD et Quarein Group. (…) Ce document est appelé à devenir un véritable gouvernail devant nous amener à construire les bases solides sur lesquelles reposera le développement de nos exportations », a expliqué Isaac Tamba, le directeur général de l’Économie et de la programmation des investissements publics au ministère en charge de l’Économie (Minepat).

Selon M. Tamba, l’option du Cameroun de se tourner vers le Nigeria et la CEEAC tient au fait que l’économie camerounaise continue d’être marquée par un déficit important et continu de la balance commerciale. Il s’est davantage creusé en 2018 pour se situer à 1438,3 milliards de FCFA. Ce qui représente une augmentation de 265,9 milliards de FCFA (+22,8 %) par rapport à l’année 2017. « Cette situation est aux antipodes des prévisions du Document de stratégie pour croissance et l’emploi (DSCE) qui établissaient une balance commerciale déficitaire à 1,3 % du PIB sur la période 2010-2012, puis un solde excédentaire en moyenne de 1,46 % sur la période 2013-2020 », relève le DG de l’Économie.

Selon, Olomo Ateke Engelbert, chef de la cellule de la politique économique au Minepat, l’étude commandée par le Cameroun doit ressortir le profil : c’est-à-dire, ce que les pays comme le Nigeria, la RDC, souhaitent importer du Cameroun. « On souhaiterait qu’on puisse ressortir le niveau des importations pour que n’importe quel opérateur privé puisse commencer la mise en œuvre du document », a-t-il précisé.  

Le secteur privé, à travers le Groupement inter-patronal du Cameroun a régulièrement suggéré au gouvernement camerounais « la nécessité d’avoir un Accord de partenariat économique (APE) avec le Nigeria ». Le Gicam plaide pour que les échanges commerciaux entre le Nigeria et le Cameroun sortent de l’informel. Et pour cause, explique le secteur privé, le Cameroun gagnerait à commercer avec le pays le plus peuplé d’Afrique (plus de 150 millions d’habitants) avec lequel, il partage environ 1 500 km de frontière. La RDC (81 millions d’habitants) est aussi inscrite dans ce registre de préférence économique.

S.A.

le-brasseur-camerounais-sabc-investit-12-milliards-de-fcfa-dans-une-nouvelle-ligne-de-production-a-douala
Le 26 février 2020, le ministre de l’Industrie, Dodo Ndocke, procèdera à l’inauguration d’une nouvelle ligne de production à l’usine de la société anonyme...
la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev