logoIC
Yaoundé - 19 avril 2021 -
Mines

Redevances superficiaires : le Cameroun réclame 184 millions de FCFA d’impayées à 16 sociétés minières

Redevances superficiaires : le Cameroun réclame 184 millions de FCFA d’impayées à 16 sociétés minières

(Investir au Cameroun) - Le ministre en charge des Mines, Gabriel Dodo Ndoké (photo), a publié le 24 février une note invitant 16 sociétés minières à s’acquitter auprès du trésor public, d’un montant cumulé de 184,02 millions de FCFA au titre de redevances superficaires impayées.

Dans le détail, la société Southland Mining Cameroun doit payer 15,6 millions de FCFA ; Sycma Sar, 9 millions ; Cameroon Minerals & Resources Sarl, 16,84 millions; Naina Cameroun Sarl, 8.56 millions; BC Corporation Sarl, 25,66 millions ; Société camerounaise d’exploitation minière, 7,83 millions ; Aurinco, 99637; Cameroon Emergence Corp, 7,81 millions; Cameroon Extraction Ltd, 8,64 millions ; Dacaf, 16,18 millions; Eufrasia Cameroun, 99 000 FCFA ; Global ABS Engineering, 7,34 millions; Su Yang, 4,51 millions ; ABS Holding, 29,28 millions ; LC Minerals Ltd, 6,85 millions et LC Exploration Ltd, 17,94 millions de FCFA.

Selon le Code minier, il s’agit ici des « sommes dues annuellement par les titulaires des titres miniers, des autorisations et permis d’exploitation des carrières et des permis d’exploitation des eaux minérales en contrepartie de la superficie occupée par l’activité qu’ils exercent ».

Toujours selon le même Code, les taxes et redevances minières sont déclarées et acquittées mensuellement au plus tard le 15 du mois suivant celui au cours duquel les produits ont été extraits, à l’exception de la taxe d’assainissement qui est déclarée et payée trimestriellement. Si les sociétés minières ne s’exécutent pas, les sanctions prévues par la législation peuvent aller jusqu’au retrait du permis et finir au pénal.

S.A.

le-gicam-et-les-banques-veulent-un-assouplissement-de-la-reglementation-des-changes-en-vigueur-dans-la-cemac
La nouvelle règlementation des changes dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a fait l’objet d’un échange, le...
le-document-annexe-de-la-loi-de-finances-2021-qui-passe-au-scanner-la-situation-de-la-remuneration-des-agents-publics-divise-l-administration-publique-en-11-sous-secteurs-se-partageant-les-340-987-emplois-publics-pour-lesquels-l-etat-a-debourse-80
Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure...
les-impayes-des-etats-fragilisent-financierement-la-commission-des-forets-d-afrique-centrale
Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais...
transfert-des-competences-huawei-etend-son-reseau-de-partenaires-au-cameroun-a-l-institut-africain-d-informatique
La filiale au Cameroun de l’équipementier chinois des télécoms Huawei a organisé le 14 avril 2021, sur le Campus de l’Institut africain d’informatique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev