logoIC
Yaoundé - 26 septembre 2021 -
Mines

Le Français Eramet se dote d’une unité pour évaluer le potentiel commercial du rutile d’Akonolinga

Le Français Eramet se dote d’une unité pour évaluer le potentiel commercial du rutile d’Akonolinga

(Investir au Cameroun) - Le ministre camerounais des Mines, Gabriel Dodo Ndoké, a procédé le 1er juillet 2021 dans la localité d’Akonolinga, dans la région du Centre, à l’inauguration d’une unité pilote de transformation du rutile. Selon les responsables de la société française Eramet, cette « unité d’essai » va permettre de séparer le rutile et les autres éléments minéraux, étape qui permettra ensuite, apprend-on, d’évaluer le véritable potentiel commercial du rutile d’Akonolinga.

L’aboutissement des travaux d’exploration lancés en 2019 par Eramet sur le rutile d’Akonolinga est prévu au bout de 3 ans, avec la signature d’une convention d’investissement. Cette convention avec le gouvernement camerounais ouvrira alors la voie à l’exploitation industrielle du rutile d’Akonolinga. « Les teneurs préliminaires sont encourageantes et nous sommes sûrs que le premier gisement n’est pas seulement confirmé, mais qu’il y a des réserves qui vont s’ajouter à ce gisement », avait indiqué Fuh Calistus Gentry, le secrétaire d’État auprès du ministre des Mines, lors d’une récente descente sur le terrain à Akonolinga.

Officiellement, le potentiel rutilifère du Cameroun avoisine 3 millions de tonnes, faisant du pays la deuxième réserve mondiale de ce minerai, derrière la Sierra Leone. De ce point de vue, l’exploitation du rutile d’Akonolinga fera du Cameroun l’un des acteurs majeurs du marché mondial des métaux d’alliages et de la métallurgie, dont la matière première provient du rutile. Un tel scénario dopera la contribution du secteur de la mine solide au PIB du pays. Cette contribution est actuellement estimée à moins de 1% par les officiels Camerounais.

BRM

Lire aussi :

04-12-2019 - Le Français Eramet décroche des permis de recherches sur un bloc rutilifère de 500 000 tonnes au Cameroun

20-07-2020 - Après le rutile, le groupe Eramet s’intéresse à l’exploitation du nickel et du cobalt au Cameroun

le-cameroun-veut-lever-275-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-des-titres-publics-de-la-beac-au-4e-trimestre-2021
Au cours du 4è trimestre 2021, le Trésor public camerounais va émettre sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), des titres...
10-milliards-de-fcfa-injectes-dans-88-plans-d-affaires-du-projet-de-developpement-de-l-elevage-a-fin-septembre-2021
Le Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé en grande partie par la Banque mondiale (BM), vient de publier son bilan d’activités au cours...
vers-la-mise-de-clusters-filiere-banane-plantain-et-piscicole-autour-de-la-ville-industrialo-portuaire-de-kribi
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Ceinture agricole » autour de Kribi, ville au Sud-Cameroun abritant un complexe...
au-cameroun-les-exportations-du-gaz-naturel-liquefie-regressent-de-4-7-a-fin-juin-2021
Les exportations du gaz naturel liquéfié (GNL) effectuées par le Cameroun entre janvier et juin 2021 ont culminé à 591 974 tonnes, révèle l’Institut...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev