logoIC
Yaoundé - 24 février 2020 -
Mines

En 2019, le Cameroun a exporté un peu plus de 654 carats de diamants par le circuit formel

En 2019, le Cameroun a exporté un peu plus de 654 carats de diamants par le circuit formel

(Investir au Cameroun) - Selon le secrétariat permanent national du processus de Kimberley, qui a tenu une session ordinaire de son comité de suivi le 28 décembre 2019 dans la capitale camerounaise, les exploitants miniers artisanaux en activité dans le pays ont exporté 654,6 carats de diamants au cours de l’année 2019.

Ces exportations ont été rendues possibles, apprend-on officiellement, grâce à la délivrance aux opérateurs de sept certificats, ce qui a généré des recettes d’un peu plus de 45 millions de FCFA.

Cependant, souffle-t-on au sein du secrétariat permanent national du processus de Kimberley, ces exportations ne reflètent pas le potentiel réel du pays, puisque d’importantes quantités de diamants camerounais continuent d’échapper aux circuits d’exportation formels.

Pour preuve, alors que 654 carats ont été exportés, le secrétariat permanent national du processus de Kimberley révèle qu’il a pu tracer, tout au long de l’année 2019, une production d’un peu plus de 1595 carats de diamant.

Une bonne partie de la production ainsi tracée a bien pu terminer son parcours dans les circuits informels, généralement entretenus par les trafiquants qui écument les champs miniers de la région de l’Est du pays, principal bassin de production des minerais au Cameroun.   

Pour rappel, le processus de Kimberley est un mécanisme international permettant de tracer les diamants commercialisés dans le monde, afin d’éviter que ces pierres précieuses servent à financer des guerres dans divers foyers de tension sur la planète.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

10-08-2017 - Cameroun : une cargaison de diamants d’une valeur de plus d’un demi-milliard de FCfa saisie à l’aéroport de Douala

07-01-2019 - Un peu plus de 1 791 carats de diamants produits au Cameroun en 2018

transfert-des-competences-le-ministre-camerounais-de-l-enseignement-superieur-felicite-le-groupe-huawei
L’équipementier chinois Huawei a organisé ce 19 février 2020 dans la capitale camerounaise, la première finale nationale de son concours dénommé...
la-beac-fixe-a-500-millions-de-fcfa-le-capital-minimum-d-ouverture-des-bureaux-d-information-sur-le-credit-en-zone-cemac
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier une série de textes régissant le fonctionnement des Bureaux d’information sur le crédit...
le-conseil-d-administration-de-la-bvmac-renvoie-le-recrutement-d-un-nouveau-dg-initie-par-la-beac
Le Conseil d’administration de la Bourse régionale de valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’est réuni le 20 février en son siège social à...
le-danemark-montre-son-interet-pour-le-developpement-du-secteur-maritime-et-portuaire-du-cameroun
Le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a reçu en audience, le 19 février à Yaoundé, Jesper Kamp, l’ambassadeur du Royaume du Danemark...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev