logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2022 -
Mines

Mines : un an après sa création, la Sonamines fait ses premières demandes de permis d’exploitation et de recherche

Mines : un an après sa création, la Sonamines fait ses premières demandes de permis d’exploitation et de recherche

(Investir au Cameroun) - Officiellement créée le 14 décembre 2020, la Société nationale des mines (Sonamines), le nouveau bras séculier de l’État du Cameroun dans le secteur de la mine solide, a d’ores et déjà introduit auprès du ministère des Mines quatre demandes de permis d’exploitation de carrières et deux demandes de permis de recherche, apprend-on officiellement. « Nous savons, par exemple, qu’au niveau des cimenteries, il y’a une forte demande en matière première nécessaire à la fabrication du ciment. Alors, nous envisageons d’exploiter, par exemple, les carrières de pouzzolane pour satisfaire cette demande. Il y’a d’autres projets dans plusieurs secteurs qui seront maturés l’année prochaine (2022), avec la possibilité d’entrée en exploitation en 2023 », précise le directeur général de la Sonamines, Serge Hervé Boyogueno.

À en croire le principal dirigeant de cette société d’État, l’entrée imminente de la Sonamines dans l’exploration et l’exploitation des ressources minérales permettra rapidement à cette entreprise de disposer de moyens financiers pour fonctionner de façon optimale. « Comme vous le savez certainement, la Sonamines a un capital social de 10 milliards de FCFA. Cette seule ressource est insuffisante pour impulser le développement de l’entreprise et lui permettre de répondre efficacement aux attentes placées en elle. C’est dans cette optique que nous avons entrepris la maturation des projets en gestation, dont la mise en œuvre permettrait, à moyen terme, de garantir son autonomie financière », confie le DG de la dernière-née des sociétés d’État au Cameroun.

Mais, en attendant de devenir un exploitant minier aux côtés d’autres opérateurs déjà présents sur le terrain, apprend-on, au cours de sa première année d’existence, la Sonamines a également élaboré une stratégie de canalisation et de commercialisation de l’or et du diamant, activité autrefois dévolue au Capam (Cadre d’appui à l’artisanat minier), dont la nouvelle entité a repris les actifs conformément à la loi. Selon le DG, cette stratégie, dont le processus de validation est en cours, permettra à l’entreprise de doper ses performances dans la collecte des deux ressources minières sus-mentionnées.

Augmentation du volume d’or collecté

Les espoirs placés dans cette stratégie sont d’autant plus grands qu’au cours des cinq derniers mois, la Sonamines a pratiquement doublé les quantités d’or collectées dans les champs miniers du pays. Dans le détail, révèle l’entreprise, entre le 17 juillet et le 30 novembre 2021, 43,46 kg d’or ont été collectés auprès des artisans miniers, soit une augmentation de 93% en glissement annuel, et de 138,9% par rapport à la même période en 2019.

« En vue d’optimiser cette activité, la Sonamines envisage d’encourager la création par les artisans des coopératives et soutenir celles qui existent déjà, dans l’optique d’un accompagnement maximal en termes de renforcement des capacités et d’appuis divers pour augmenter la production qui sera rachetée par la suite », annonce le DG de la Sonamines, qui révèle par ailleurs qu’en 2021, cette société d’État a participé à la négociation de trois conventions minières. Ce qui a permis, fait-on remarquer à la Sonamines, d’y introduire pour la première fois le partage de production, qui n’existait jusqu’ici que dans les conventions en rapport avec l’exploitation de la mine liquide.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi :

13-10-2021 - Or et diamant : la Sonamines se prépare à mener les activités d’achat et de vente, dont elle réclame l’exclusivité

21-09-2021 - La Sonamines augmente son budget de 1,2 milliard de FCFA du fait de la reprise des activités de l’ex-Capam

16-04-2021 - Les premiers dirigeants de la nouvelle Société nationale des mines du Cameroun nommés, dont un DG de 39 ans

btp-le-cameroun-a-entretenu-moins-de-1-de-son-reseau-routier-au-cours-de-l-annee-2022-faute-de-financements
Selon les chiffres révélés le 25 novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation du programme...
le-gicam-elabore-une-charte-pour-ameliorer-les-relations-d-affaires-entre-grandes-entreprises-et-pme
Le 30 novembre 2022, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, a officiellement lancé la...
e-commerce-energie-infrastructures-les-emirats-arabes-unis-en-prospection-au-cameroun
Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis, Thani Bin Ahmed Al-Zeyoudi, accompagné d’une dizaine d’investisseurs ont été reçus, le...
commerce-exterieur-le-deficit-du-cameroun-s-aggrave-en-2021-7-5-malgre-la-hausse-des-exportations-32-8
Au cours de l’année 2021, le déficit commercial du Cameroun s’est aggravé, atteignant 1 478 milliards de FCFA, contre 1 375 milliards de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev