logoIC
Yaoundé - 21 avril 2021 -
Mines

Le Cameroun crée une Société nationale des mines dont le capital peut être ouvert au secteur privé

Le Cameroun crée une Société nationale des mines dont le capital peut être ouvert au secteur privé

(Investir au Cameroun) - Paul Biya, le chef de l’État du Cameroun a signé ce 14 décembre un décret portant création de la Société nationale des mines (Sonamines). Le texte présidentiel indique que la Sonamines est « une société à capital public, ayant l’État comme actionnaire unique ». Mais précise le décret, « l’actionnariat de la Sonamines peut être ouvert à d’autres entités publiques ou privées ». Les statuts de cette nouvelle entreprise publique en attente fixeront son capital ainsi que les modalités de participation audit capital.

Du décret, on sait déjà que la Sonamines a pour mission de développer et de promouvoir le secteur minier et de gérer les intérêts de l’État dans ce domaine. Les hydrocarbures, qui sont de la compétence de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), et les carrières, dont la gestion devra incomber aux communes conformément au Code général des collectivités territoriales décentralisées (CTD), sont exclus du champ de compétence de la nouvelle structure.  

Dans les détails, la nouvelle société est chargée notamment de réaliser l’inventaire des indices miniers en liaison avec les autres administrations et organismes compétents ; de mener les activités d’exploration et d’exploitation des substances minérales ; d’assurer la mise en œuvre des mesures relatives à la restauration, à la réhabilitation et à la fermeture des sites d’exploitation miniers ; de prendre des participations dans les domaines dans les sociétés exerçant dans le domaine de l’exploration, de l’exploitation, de la commercialisation, du traitement et de la transformation des substances minérales par voie d’apports, de commande, de souscriptions, achat de titres, etc.

Cette société, placée sous la tutelle du ministère en charge des mines, est créée dans un contexte où l’exploitation minière est problématique au Cameroun. En effet, selon le Cadre d’appui à l’artisanat minier (Capam), le Trésor public camerounais perd chaque mois environ un milliard de FCFA à cause de la dissimulation des ressources produites par les sociétés minières. En plus, selon le ministère des Mines, seuls 40% du potentiel minier du Cameroun est connu des pouvoirs publics.

S.A.

vers-la-creation-d-un-bureau-d-informations-moderne-sur-le-credit-regional-dans-la-cemac
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a lancé ce 20 avril, un avis de pré-qualification pour la sélection d’un partenaire technique et...
le-cameroun-dans-le-top-3-des-filiales-africaines-les-plus-performantes-du-cimentier-nigerian-dangote-en-2020
Le cimentier nigérian Dangote vient de publier ses résultats pour le compte de l’année 2020 et ceux-ci montrent que le Cameroun figure dans le top...
le-feicom-la-banque-des-communes-camerounaises-accorde-un-financement-de-7-7
Le Fonds spécial d’équipement et d’intervention inter-communal (Feicom), la banque des communes, annonce que son comité des concours financiers vient...
grace-a-un-engagement-a-payer-2-7-milliards-de-fcfa-eneo-met-un-terme-a-son-litige-avec-gaz-du-cameroun
Dans un communiqué officiel rendu public le 19 avril 2021, Victoria Oil & Gas (VOG), maison-mère de Gaz du Cameroun (GDC), annonce qu’il est...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev