logoIC
Yaoundé - 18 mai 2021 -
Mines

Commerce informel et trafics divers excluent le Cameroun du fichier officiel des producteurs d’or dans la zone Cemac

Commerce informel et trafics divers excluent le Cameroun du fichier officiel des producteurs d’or dans la zone Cemac

(Investir au Cameroun) - Dans son rapport sur « l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par les pays de la Cemac au 3e trimestre 2020 », la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) fait un zoom sur le marché de l’or en Afrique. « Dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad et Guinée équatoriale), seuls la République centrafricaine et le Gabon produisent et exportent de l’or », assène le rapport de la banque centrale.  

Ainsi donc, selon l’institut d’émission des six États de la Cemac, le Cameroun n’est reconnu de manière officielle ni comme producteur ni comme exportateur d’or. Pourtant, le pays a agréé de nombreuses sociétés minières qui exploitent de l’or dans la région de l’Est, aux côtés des milliers d’orpailleurs artisanaux.  

À en croire le ministère en charge des Mines, au premier semestre 2019, le Cameroun a produit 224,6 kg d’or, en baisse de 30,4% en glissement annuel. Cette production était de 448,2 kg en 2018, en baisse de 37,1% par rapport à 2017, selon la même source.  

Au demeurant, en dépit de cette production existante, les autorités publiques camerounaises confessent que le commerce de l’or dans le pays est très ancré dans l’informel. Officiellement, à peine 5% de la production aurifère nationale est écoulée dans les canaux formels, ce qui peut justifier l’absence du pays du fichier officiel des producteurs et exportateurs d’or dans la zone Cemac.  

Afin d’inverser cette tendance aux trafics divers et à la vente informelle dans le secteur de l’or, le Cameroun a créé depuis plusieurs années le Cadre d’appui à l’artisanat minier (Capam), programme gouvernemental permettant de sortir des circuits informels l’or produit sur le territoire national.

BRM    

Lire aussi :

11-07-2016 - Cameroun : la dissimulation des quantités d’or produites par les exploitants fait perdre un milliard de FCfa par mois à l’Etat  

10-01-2018 - En 2017, le Cadre d’appui à l’artisanat minier a rétrocédé un peu plus de 255 Kg d’or au gouvernement camerounais

cemac-les-patrons-demandent-un-sursis-de-six-mois-pour-l-application-de-la-reglementation-des-changes
Le 11 mai dernier, l’Union des patronats d’Afrique centrale (Unipace) dirigée par le Camerounais Célestin Tawamba, a tenu une session extraordinaire...
le-cameroun-va-planter-1-250-anacardiers-a-sanguere-berceau-de-cette-culture-de-rente-dans-le-pays
Dans un appel à manifestation d’intérêt qu’il vient de rendre public, le ministère camerounais des Forêts et de la Faune annonce le reboisement d’une...
au-cameroun-les-changeurs-clandestins-appeles-a-regulariser-leur-situation-sous-peine-de-poursuites-judiciaires
Dans un communiqué signé le 12 mai dernier, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze (photo), demande « à tous les changeurs clandestins de...
le-cameroun-compte-deja-14-morts-dans-les-champs-miniers-de-l-est-en-4-mois-du-fait-de-l-incivisme-des-entreprises
Entre janvier et avril 2021, l’ONG Forêt et développement rural (Foder) a dénombré 14 décès d’artisans miniers dans les champs miniers de la région de...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n109 Avril 2021

Délestages Le DG d’Eneo s’explique


Cacao : cap sur la transformation


Business in Cameroon n99: April-2021

Outages ENEO’s director-general explains the situation


Cocoa: Time to boost processing

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev