logoIC
Yaoundé - 18 mai 2022 -
Mines

Industries extractives : les paiements des sociétés extractives atteignent 908,28 milliards FCFA en 2019 (+18,9%)

Industries extractives : les paiements des sociétés extractives atteignent 908,28 milliards FCFA en 2019 (+18,9%)

(Investir au Cameroun) - Dans son rapport 2019 de l’Initiative de transparence dans les industries extractives (ITIE), présenté le 19 novembre 2021 à Yaoundé, la capitale du pays, le comité ITIE révèle que les paiements des sociétés extractives au bénéfice de l’Etat et de ses démembrements ont atteint un montant de 908,28 milliards de FCFA. Cette enveloppe est en hausse de 18,9% par rapport aux 763,9 milliards de l’année 2018.

Comme à l’accoutumée, ces revenus proviennent à 90% de l’exploitation pétrolière, selon le rapport. Viennent ensuite le gaz naturel, dont le pays est devenu producteur et exportateur en 2018, et l’or, dont l’exploitation dans le pays est encore artisanale dans la plupart des sites miniers.

À en croire le même rapport, l’enveloppe des revenus reversée au budget de l’État est de ce fait en hausse. Celle-ci a culminé à 703,9 milliards de FCFA au cours de l’année 2019, contre seulement 568,3 milliards de FCFA en 2018, ce qui révèle une augmentation de plus de 135 milliards de FCFA sur un an.

Mais au-delà des chiffres, l’on peut remarquer que le comité ITIE a publié son rapport 2019 plus d’un mois avant le 31 décembre 2021, date à laquelle était attendu ledit rapport. Ce qui fait dire à un expert des questions de transparence dans les industries extractives que le pays a tiré les leçons de sa dernière suspension (à partir du 1er avril 2021), suite à la non publication dans les délais du rapport ITIE 2018.

Cette suspension avait ensuite été levée le 23 juillet 2021 (après publication du rapport le 30 juin 2021), réaffirmant ainsi « (…) la place du Cameroun dans le prestigieux club des pays cherchant à améliorer leur climat des affaires, en favorisant la transparence dans les secteurs pétrolier, gazier et minier », avait exulté le ministre camerounais des Mines, Dodo Ndoké, par ailleurs vice-président du comité ITIE au plan local.

Pour rappel, depuis 2007, l’ITIE a permis au Cameroun de faire d’importants progrès en matière de transparence dans la gestion des ressources provenant des industries extractives. Par exemple, pour la première fois, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) a commencé à divulguer les dépenses liées aux opérations de souveraineté et de sécurité réalisées à la demande du gouvernement, sur les recettes pétrolières et gazières engrangées par le pays. Ce qui, d’après le Conseil d’administration de l’ITIE, renforce la redevabilité dans l’utilisation des revenus pétroliers.

BRM

Lire aussi :

28-07-2021 - Transparence dans les industries extractives : le Conseil d’administration de l’ITIE lève la suspension du Cameroun

02-02-2021-Grâce à l’ITIE, le Cameroun lève une partie du mystère sur près de 400 milliards de FCFA de dépenses payées par la SNH

cemac-le-compte-d-operations-loge-au-tresor-francais-a-genere-des-interets-de-12-4-milliards-de-fcfa-14-7-en-2021
Les intérêts captés par la banque centrale des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) sur le compte d’opérations...
exportations-face-aux-incomprehensions-en-rca-le-cameroun-clarifie-sa-decision-de-renforcer-les-controles
Dans une note verbale datée du 13 mai 2022, l’ambassadeur du Cameroun en République centrafricaine (RCA) dément les informations de médias...
promotion-au-cameroun-l-office-national-du-cacao-et-du-cafe-forme-les-hoteliers-a-la-preparation-du-cafe-local
L’Office national du cacao et du café (ONCC) vient d’organiser à Kribi, cité balnéaire de la région du Sud du pays, un atelier de formation des maîtres...
exportations-face-aux-incomprehensions-en-rca-le-cameroun-clarifie-sa-decision-de-renforcer-les-controles
Dans une note verbale datée du 13 mai 2022, l’ambassadeur du Cameroun en République centrafricaine (RCA) dément les informations de médias...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev