logoIC
Yaoundé - 19 avril 2021 -
Mines

Fer de Mbalam-Nabeba : alors qu’il négocie avec le Cameroun, Sundance ouvre le front de l’arbitrage contre le Congo

Fer de Mbalam-Nabeba : alors qu’il négocie avec le Cameroun, Sundance ouvre le front de l’arbitrage contre le Congo

(Investir au Cameroun) - La junior minière australienne Sundance Resources, qui développait jusqu’ici le projet de fer de Mbalam-Nabeba, un gisement écartelé entre le Cameroun et le Congo, annonce ce 25 mars 2021 avoir engagé à Londres, en Grande-Bretagne, une procédure en arbitrage contre le Congo, dans le cadre de son différend avec ce pays sur ce projet minier. La procédure arbitrale, qui se déroulera selon les règles de la Chambre de commerce internationale (ICC), souligne Sundance Resources, est consécutive à « l’expropriation illégale par le gouvernement congolais du permis minier de Congo Iron (filiale locale de Sundance Resources, NDLR) dans la région de Sangha au Congo, et des droits et intérêts connexes ». 

En effet, le 13 mars 2021, le Congo a annoncé par l’intermédiaire de son ministère des Finances, qu’il a signé des accords avec la société Sangha Mining, en vue de l’exploitation du minerai de fer de Nabeba, retirant de fait le permis d’exploration attribué à Congo Iron sur ce projet, et rendant inopérants tous les accords sur le développement du projet, signés avec la filiale locale de Sundance Resources. Cette junior-minière n’a pas pu faire avancer le projet de fer de Mbalam-Nabeba depuis plus d’une décennie.

Cette incapacité a également été constatée au Cameroun, puisque le gouvernement a annoncé la signature prochaine d’accords avec des entreprises publiques chinoises, pour concrétiser l’exploitation de ce gisement de fer de niveau mondial. À la suite de cette annonce, Sundance Resources a d’abord adressé une mise en garde à la partie camerounaise, avant de privilégier la voie de la négociation, aux fins d’aboutir à un arrangement à l’amiable.

Résolution à l’amiable

« Dans le cas du Cameroun, nos bonnes relations de longue date avec le gouvernement continuent de nous faire espérer qu’une résolution à l’amiable de notre réclamation pourra être obtenue, sans qu’il soit nécessaire de recourir à l’arbitrage international », confie Giulio Casello, le CEO de Sundance Resources.

À l’observation, au surplus, la junior-minière australienne espère obtenir des indemnisations, dans la mesure où la piste chinoise pour la construction des infrastructures du projet (mine, chemin de fer de 500 km, terminal minéralier du port en eau profonde de Kribi, NDLR) et l’exploitation du minerai de Mbalam-Nabeba est désormais prisée par les autorités camerounaises.

Partenaire unique des gouvernements camerounais et congolais sur le projet minier de Mbalam-Nabeba, Sundance Resources, à travers ses filiales Cam Iron (Cameroun) et Congo Iron (Congo), présentait l’avantage de pouvoir garantir une exploitation harmonieuse du gisement sur les deux pays. Avec des partenaires financiers et techniques différents au Congo et au Cameroun, l’exploitation de ce gisement de fer, d’une capacité de production de 40 millions de tonnes de minerai à enfournement direct sur 12 ans, pourrait ne pas être exempte de conflits.

Brice R. Mbodiam  

Lire aussi:

12-03-2021 - Projet minier de Mbalam : courtisé par des avocats, Sundance privilégie une solution amiable au litige avec le Cameroun

19-02-2021 - Fer de Mbalam : l’Australien Sundance annonce des pourparlers avec le Cameroun, tourné désormais vers les Chinois

le-gicam-et-les-banques-veulent-un-assouplissement-de-la-reglementation-des-changes-en-vigueur-dans-la-cemac
La nouvelle règlementation des changes dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a fait l’objet d’un échange, le...
le-document-annexe-de-la-loi-de-finances-2021-qui-passe-au-scanner-la-situation-de-la-remuneration-des-agents-publics-divise-l-administration-publique-en-11-sous-secteurs-se-partageant-les-340-987-emplois-publics-pour-lesquels-l-etat-a-debourse-80
Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure...
les-impayes-des-etats-fragilisent-financierement-la-commission-des-forets-d-afrique-centrale
Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais...
transfert-des-competences-huawei-etend-son-reseau-de-partenaires-au-cameroun-a-l-institut-africain-d-informatique
La filiale au Cameroun de l’équipementier chinois des télécoms Huawei a organisé le 14 avril 2021, sur le Campus de l’Institut africain d’informatique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev