logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Mines

L’américain Geovic promet d’investir 235 milliards FCFA dans son gisement de nickel-cobalt-manganèse au Cameroun

L’américain Geovic promet d’investir 235 milliards FCFA dans son gisement de nickel-cobalt-manganèse au Cameroun

(Investir au Cameroun) - La junior minière américaine Geovic semble enfin décidée à mettre en exploitation la réserve de cobalt, de nickel et de manganèse située dans les régions de l’Est et du Sud du Cameroun. Ceci après avoir déserté le pays depuis 2013 avec en poche un permis d’exploitation minière datant du 11 avril 2003.

En effet, le PDG de la société américaine Geovic, Michael Mason, a été reçu en audience le 25 juillet, à Yaoundé, par le président camerounais Paul Biya. La présidence de la République rapporte que le PDG de Geovic a remercié le chef de l’État du Cameroun dont « le soutien et la patience » ont été indispensables à l’heureux aboutissement de ce projet, qu’il a qualifié de « l’un des meilleurs au monde ».

Michael Mason a indiqué que ce projet, dont le financement est estimé à 400 millions de dollars (environ 235,44 milliards de FCFA) pour une durée de vie de quarante ans, aura des retombées inestimables sur le développement du Cameroun. Le patron de Geovic promet la création d’environ 700 emplois directs, le transfert de technologies, la formation de jeunes camerounais, le paiement des impôts et taxes divers à l’État, etc. « Le début des travaux est prévu dès la signature des accords entre les deux parties », précise la présidence de la République.

La rencontre Michael Mason-Paul Biya a été précédée par une audience du secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh, à William Alan Buckvic, fondateur de Geovic Mining Corp, le 21 février 2018. Ce dernier avait déclaré à M. Ngoh Ngoh, l’intention du groupe minier de relancer son projet à Nkamouna et Lomié, qui depuis 16 ans, n’a jamais décollé.

Durant cette longue période d’hibernation, Geovic a même tenté en vain de céder tous ses actifs sur le projet minier, à la société chinoise Jiangxi Rare Metals Tungsten Group Holdings Company Ltd.

Sylvain Andzongo

la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...
daniel-ona-ondo-les-pays-de-la-cemac-trainent-un-deficit-alimentaire-d-environ-2000-milliards-de-fcfa-par-an
Le 20 février à Douala, en ouvrant les travaux du Comité régional de l’Origine, qui permet d’identifier les produits pouvant bénéficier de la...
en-2019-le-cameroun-a-pu-mobiliser-643-milliards-de-fcfa-par-emission-de-titres-publics
Les activités du gouvernement camerounais sur le marché des titres publics ont permis de renflouer les caisses de l’État à hauteur de 643 milliards de...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev