logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Mines

L’américain Geovic promet d’investir 235 milliards FCFA dans son gisement de nickel-cobalt-manganèse au Cameroun

L’américain Geovic promet d’investir 235 milliards FCFA dans son gisement de nickel-cobalt-manganèse au Cameroun

(Investir au Cameroun) - La junior minière américaine Geovic semble enfin décidée à mettre en exploitation la réserve de cobalt, de nickel et de manganèse située dans les régions de l’Est et du Sud du Cameroun. Ceci après avoir déserté le pays depuis 2013 avec en poche un permis d’exploitation minière datant du 11 avril 2003.

En effet, le PDG de la société américaine Geovic, Michael Mason, a été reçu en audience le 25 juillet, à Yaoundé, par le président camerounais Paul Biya. La présidence de la République rapporte que le PDG de Geovic a remercié le chef de l’État du Cameroun dont « le soutien et la patience » ont été indispensables à l’heureux aboutissement de ce projet, qu’il a qualifié de « l’un des meilleurs au monde ».

Michael Mason a indiqué que ce projet, dont le financement est estimé à 400 millions de dollars (environ 235,44 milliards de FCFA) pour une durée de vie de quarante ans, aura des retombées inestimables sur le développement du Cameroun. Le patron de Geovic promet la création d’environ 700 emplois directs, le transfert de technologies, la formation de jeunes camerounais, le paiement des impôts et taxes divers à l’État, etc. « Le début des travaux est prévu dès la signature des accords entre les deux parties », précise la présidence de la République.

La rencontre Michael Mason-Paul Biya a été précédée par une audience du secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh, à William Alan Buckvic, fondateur de Geovic Mining Corp, le 21 février 2018. Ce dernier avait déclaré à M. Ngoh Ngoh, l’intention du groupe minier de relancer son projet à Nkamouna et Lomié, qui depuis 16 ans, n’a jamais décollé.

Durant cette longue période d’hibernation, Geovic a même tenté en vain de céder tous ses actifs sur le projet minier, à la société chinoise Jiangxi Rare Metals Tungsten Group Holdings Company Ltd.

Sylvain Andzongo

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev