logoIC
Yaoundé - 20 novembre 2018 -
Portraits

Christian Amouo, Associé gérant et co-fondateur de Mougano Investment

Christian Amouo, Associé gérant et co-fondateur de Mougano Investment

(Investir au Cameroun) - Avec Mougano Investment, la startup dont il est co-fondateur, Christian B. Amouo veut devenir un acteur majeur de la Finance en Afrique. Dans un environnement plus ou moins austère à entrepreneuriat, ce pur produit de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) et ses collaborateurs se fraient un parcours dont l’issue est plutôt très prometteuse.

Personal intro

Je m’appelle Christian B. AMOUO, j’ai 29 ans et je suis né dans la ville de Dimako à l’Est cameroun. Je suis titulaire d’une Maîtrise en économétrie et économie mathématique, mais aussi d’un Master en Banque Monnaie Finance internationales. Actuellement je suis candidat au Ph. D. en relations internationales option finance internationale à l’IRIC.

Parcours professionnel

J’ai débuté ma carrière au sein du Cabinet ACA EXPERTISE comme gestionnaire de projet junior avant d’être sélectionné pour le Graduate Program de UCB. Par la suite, j’ai été débauché par le cabinet financier Merces Invest où j’ai exercé comme Chargé d’Affaires.
J’ai également à mon actif des missions de consultation pour le compte de plusieurs bureaux d’étude, notamment des missions de conseil en investissement pour des structures telles que la communauté urbaine de Bafoussam ou encore l’Agence de Régulation du secteur Electrique (ARSEL).

Présentation de ton entreprise

Mougano Investment SARL a été fondé en 2016 par deux jeunes camerounais, dont moi. Les services que nous proposons découlent de trois constats.
Premièrement, nous avons observé que les jeunes entreprises font rapidement faillite au Cameroun soit par absence de vision, par absence de financement ou à cause d’un mauvais management.
Deuxièmement, les membres de la diaspora peinent à avoir du succès dans leurs investissements au Cameroun à cause d’une absence d’informations sur les secteurs porteurs, des difficultés de gestion à distance de leur projet ou alors à cause de l’absence de structures privées de confiance pour les accompagner.
Troisièmement, ceux qui détiennent l’épargne au niveau local connaissent des difficultés à rentabiliser celle-ci par manque d’opportunités.
Pour répondre à ces problèmes, nous avons décidé de proposer des services comme
– L’assistance à l’investissement de la diaspora au Cameroun et en Afrique.
– L’assistance à l’investissement des PME locales via l’analyse des investissements pour le compte de nos clients par des études de faisabilité ou des business plan
– L’assistance à la recherche et la structuration des financements.
Par ailleurs, nos services s’étendent aussi au
– Conseil en gestion de patrimoine via un accompagnement des détenteurs d’épargne en leur proposant des opportunités d’investissement ou de placement, mais aussi en leur présentant des études sectorielles
– Conseil financier et stratégique pour les TPE et les PME qui n’ont pas les moyens de s’offrir les services d’un directeur des affaires financières compétent.

La petite histoire de départ

La décision de créer Mougano Investment vient d’un projet que nous nourrissions Jules (Co-fondateur) et moi depuis notre l’université. Tout a réellement commencé dans un restaurant assez populaire de la ville de Yaoundé. Un jour, alors que nous y étions, nous nous sommes aperçus du potentiel énorme que regorgeait ce lieu fortement fréquenté à cette époque.
A côté de la grande niche de profit qu’il y avait, nous avons aussi remarqué de grosses poches de risque.
Face à cela, nous avons proposé nos services au promoteur en le prévenant des risques que nous avons identifiés. Malheureusement il ne nous a pas écoutés. Aujourd’hui, le restaurant a fermé. Toutefois, il fut notre premier client quelques mois plus tard.

Le point sur ton entreprise

Aujourd’hui, Mougano Investment a une portée internationale avec des représentants en France, en Amérique du Nord et en Italie pour la gestion de la relation avec la diaspora de ces pays et une Filiale au Tchad.

Nous sommes en phase de prospection pour la création d’une filiale au Congo. Notre vision est de devenir un acteur majeur de la Finance dans la sous-région, et plus largement en Afrique. Nous travaillons ou avons travaillé pour plusieurs entreprises (GISA SA, SAV+HE SARL, Red-Plast SARL, ACA Expertise, GTC International, etc.) et des organisations internationales comme la Commission Economiques des Nations Unies pour l’Afrique et l’Agence Française de Développement.

Les grandes difficultés rencontrées dans ton aventure

Les difficultés que j’ai rencontré sont quasiment les mêmes pour la plupart des entrepreneurs : la pression familiale, les problèmes financiers des débuts, les difficultés à gagner nos premiers contrats et la législation du secteur très peu adaptée.

 

Les soutiens...

Mon premier soutien a toujours été Dieu. Disons que j’ai aussi la chance d’avoir rencontré des aînés dans mon parcours professionnel. Ces derniers sont aujourd’hui pour moi de véritables conseillers et des mentors.

Le mot ou le conseil a ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat

Pour ceux qui veulent se lancer, il est important qu’ils sachent que c’est à la fois facile et difficile. Difficile parce qu’il y a beaucoup d’obstacles et que ça demande beaucoup plus de discipline et de rigueur par rapport à toute autre activité. Facile parce qu’avec de la constance et la persévérance dans l’effort, de la flexibilité, les résultats positifs finissent toujours par arriver.

Philosophie du leadership

Pour moi, le Leadership c’est pouvoir se mettre à la place des autres, éveiller en eux cette étincelle qui leur permettra de donner le meilleur d’eux même, mais surtout être le premier à s’engager et le dernier à abandonner.

Activités connexes

Parallèlement à mes activités dans le cabinet, je donne des cours de Finance dans une école de certification en Gestion de Risque financier. J’aime aussi prendre des participations dans des entreprises que je juge porteuses. Parfois, je mentore des jeunes entrepreneurs qui veulent se lancer dans l’aventure.

BCJN

Actualité économique du Cameroun

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n79: Novembre 2018

Le secteur financier camerounais se digitalise à grande vitesse

L’anacarde, un vaste potentiel de revenus et d’emplois



Business in Cameroon n69: November 2018

Cameroon’s finance sector goes through rapid digitalization

Cashew, a sector with great potential, both for revenues and job creation