logoIC
Yaoundé - 10 juillet 2020 -
Santé

Coronavirus : le brasseur SABC exclut le recours « au chômage partiel et/ou aux licenciements »

Coronavirus : le brasseur SABC exclut le recours « au chômage partiel et/ou aux licenciements »

(Investir au Cameroun) - Parmi les récentes mesures prises par les autorités camerounaises, afin de limiter la propagation du Coronavirus dans le pays, il y a la fermeture des débits de boissons et autres restaurants à partir de 18h. Selon les analystes, cette mesure aura un impact notable sur l’industrie brassicole.

Mais, en dépit de cette réalité, Emmanuel de Tailly (photo), le directeur général (DG) du groupe SABC, le leader du marché brassicole dans le pays, promet de ne pas « avoir recours au chômage partiel ou aux licenciements » des employés du groupe qu’il dirige. « Tout est fait pour maintenir l’activité même sur mode dégradé », confie-t-il.

Au demeurant, pour poursuivre ses activités dans un contexte de menace du Coronavirus, le leader du marché brassicole au Cameroun a mis en place une cellule de crise, qui déploie certaines mesures de prévention et rend compte, au quotidien, au DG.

Il s’agit, par exemple, depuis début mars 2020, du confinement systématique pour 14 jours, de tous les collaborateurs de retour de mission à l’étranger, avec un suivi journalier par les médecins et infirmiers du groupe.

Par ailleurs, « devant la propagation de la maladie et les dernières mesures de restriction des voyages et déplacements en Europe et partout ailleurs, nous avons renforcé notre dispositif et nous encourageons le travail à distance pour nos collaborateurs dont la présence au bureau n’est pas indispensable », indique une source interne à l’entreprise.

Mieux, souffle la même source, l’entreprise brassicole a suspendu tous les déplacements professionnels à l’étranger, les déplacements à l’intérieur de ses établissements au Cameroun (sauf cas de force majeure), privilégie désormais les réunions par vidéoconférence avec port obligatoire des masques… La sensibilisation quotidienne du personnel et des visiteurs sur les mesures à respecter pour se protéger et protéger les autres contre le Coronavirus a également été instaurée.

BRM

le-cameroun-projette-d-injecter-pres-de-98-milliards-de-fcfa-dans-le-secteur-des-industries-et-services-en-2021
Dans le cadre de la loi de finances 2021 en cours d’élaboration, le gouvernement camerounais projette de consacrer une enveloppe budgétaire de 97,85...
a-fin-avril-2020-l-encours-de-la-dette-publique-du-cameroun-est-estime-a-8-826-milliards-de-fcfa-soit-38-6-du-pib
À fin avril 2020, l’encours de la dette publique et à garantie publique du Cameroun est estimé par l’autorité nationale en charge du crédit à 8 826...
l-offre-de-production-de-la-centrale-hydroelectrique-de-memve-ele-passe-de-60-a-90-mw
Entre le 25 octobre 2019 et le 7 juillet 2020, la centrale hydroélectrique de Memve’élé (211 MW) est passée de 60 à 90 MW, grâce aux récents...
les-six-pays-de-la-cemac-invites-a-fournir-la-liste-des-entreprises-publiques-a-introduire-en-bourse
Le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac), qui a tenu une session par visioconférence le 3 juillet 2020, vient d’interpeller...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev