logoIC
Yaoundé - 26 mai 2019 -
Santé

21% de la population camerounaise a déjà expérimenté une drogue dure, le cannabis étant la plus demandée

21% de la population camerounaise a déjà expérimenté une drogue dure, le cannabis étant la plus demandée

(Investir au Cameroun) - Le Comité national de lutte contre la drogue (Cnld) vient de rendre public des statistiques sur la consommation des produits illicites au Cameroun. Selon ces données, 21% de la population camerounaise a déjà expérimenté une drogue dure, 10% sont des usagers réguliers dont 60% de jeunes âgés de 20 à 25 ans.

Les principales substances primaires les plus demandées au Cameroun sont : le cannabis (58,54%) très souvent associé au tabac, le tramadol (44,62%) et la cocaïne (12,10%). Le reste des consommations est constitué des préparations traditionnelles de fortune pour un niveau de consommation de 7,59%, les solvants (7,36%) et l’héroïne consommée à 5,70% des cas.

Le Cnld précise que plus de 12 000 jeunes âgés de moins de 15 ans sont concernés par l’usage des produits stupéfiants et des produits psychotropes dans le pays. « Au regard de nombreuses saisies de cocaïnes, d’héroïne, d’amphétamines et de médicaments psychotropes enregistrées ces dernières années, le Cameroun jadis considéré par les Nations Unies comme un pays de transit, se trouve actuellement être un pays de destination des drogues.», s’inquiète le Cnld.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n85: Mai 2019

L’émergence du Private Equity au Cameroun

Rencontre avec le DG de Jumia Cameroun



Business in Cameroon n75: May 2019

Private Equity emerges in Cameroon

Interview with the Managing Director of Jumia Cameroon


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev