logoIC
Yaoundé - 22 juillet 2019 -
Sécurité

Face à la reprise des attaques de Boko Haram, le Cameroun va renforcer la sécurité sur le chantier de la route Mora-Dabanga

Face à la reprise des attaques de Boko Haram, le Cameroun va renforcer la sécurité sur le chantier de la route Mora-Dabanga

(Investir au Cameroun) - Des mesures de renforcement de la sécurité sur le chantier de réhabilitation de la route Mora-Dabanga-Kousseri, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, vont être prises pour rassurer la Banque mondiale, le bailleur de fonds de ce projet routier.

C’est la quintessence des travaux de la session de la commission du suivi sécuritaire des travaux du projet de réhabilitation de cette route, qui s’est tenue le 19 juin 2019 à Yaoundé, la capitale du pays. Cette session survient 10 jours après une attaque de Boko Haram contre les positions de l’armée camerounaise dans la localité de Darak. L’attaque s’est soldée par la mort de 17 militaires camerounais.

Relancés en mars 2018, après 4 années de suspension due à l’enlèvement sur le chantier des ouvriers chinois, par les membres de la secte Boko Haram, les travaux de la route Mora-Dabanga-Kousseri ont finalement été attribués au génie militaire.

Ce tronçon routier, long de 205 kilomètres, est le tout premier contrat de l’histoire à avoir été attribué à une unité spécialisée d’une armée, avec l’aval de la Banque mondiale. Cette institution de Bretton Woods finance ce projet à hauteur de 70 milliards de FCFA.

BRM

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev