logoIC
Yaoundé - 25 juin 2019 -

CarDispo. C’est ainsi que Bruno Soufo (photo), jeune promoteur de la start-up camerounaise Novazen, a baptisé sa trouvaille. Il s’agit d’une application permettant à ses utilisateurs de réserver les taxis géolocalisés à partir de leurs téléphones mobiles ou d’Internet. C’est, soutient le promoteur de Novazen, la toute première application de ce type au Cameroun et sur l’ensemble de la région Afrique centrale.

Les tarifs pratiqués par les taxis du réseau Novazen sont quasiment les mêmes que ceux homologués par les pouvoirs publics camerounais. C’est-à-dire 3000 francs Cfa et 5000 francs Cfa, selon qu’on prend en course ou pour un dépôt un taxi ordinaire ou véhicule dit VIP. A en croire Bruno Soufo, le service CarDispo va officiellement démarrer entre novembre et décembre 2015 dans les deux principales villes camerounaises que sont Yaoundé et Douala.

Selon Novazen, qui étendra ensuite CarDipo sur l’ensemble du territoire camerounais et lorgne sur toute la région Afrique centrale, une nouvelle version de l’application est actuellement en développement. Celle-ci permettra, apprend-on, de renseigner les utilisateurs en temps réel, sur la situation du trafic dans les différentes villes du pays. Ce qui leur permettra d’éviter les axes paralysés par des bouchons.

Published in Télécom

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n86: Juin 2019

Au Cameroun,chaque région participe à la production nationale

Camair-Co : l’Etat ne baisse pas les bras



Business in Cameroon n76: June 2019

In Cameroon, each region contributes to national production

Government still determined to keep Camair-Co afloat


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev