logoIC
Yaoundé - 06 octobre 2022 -
Télécom

Télécoms : le Cameroun prépare l’audit de l’opérateur public Camtel

Télécoms : le Cameroun prépare l’audit de l’opérateur public Camtel

 

(Investir au Cameroun) - Le président de la Commission technique de réhabilitation (CTR) des entreprises du secteur public et parapublic, Martial Valery Zang, a publié ce 11 juin, un avis d’intérêt en vue du recrutement d’un consultant pour la réalisation de « l’étude diagnostique » de la Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur public des télécoms au Cameroun.

« Au plan commercial et marketing : l’analyse portera sur l’environnement économique de Camtel, sa stratégie commerciale actuelle, son marché et sa compétitivité dans son secteur d’activités. La position concurrentielle de Camtel en termes de part de marché, des tarifs et de compétitivité devra être analysée par produit et par rapport aux entreprises concurrentes », apprend-on de l’avis d’intérêt.

Au plan financier : le consultant procédera à l’analyse de la situation financière de Camtel sur la base des états financiers, notamment certifiés des trois derniers exercices. Elle devra aboutir à la détermination des conditions nécessaires à l’équilibre des comptes et à la rentabilité de Camtel. Le consultant procédera à une analyse spécifique de l’endettement et des créances.

La participation à cet appel à manifestation d’intérêt est ouverte à tous les cabinets ou groupements de cabinets ayant des connaissances avérées dans les domaines concernés par cette étude et disposant des références ainsi qu’une expérience avérée dans l’audit, les études de faisabilité, les études diagnostiques, les évaluations et l’analyse de la viabilité d’une entreprise.

Les dossiers de candidature doivent être déposés le 12 juillet 2021. L’étude sera financée par le budget de l’Etat. Le cout prévisionnel est de 400 millions FCFA.

Engagement pris devant le FMI

Selon les explications de la CTR, cette étude diagnostique de l’opérateur public des télécoms est un engagement pris par le Cameroun dans le cadre du Programme économique et financier (PEF) appuyé par la Facilité élargie de crédit du Fonds monétaire international (juin 2017- septembre 2020). Le gouvernement de la République du Cameroun s’est alors engagé, pour ce qui est des entreprises publiques, à mener une étude visant à améliorer leur viabilité, leur efficacité et leur compétitivité, à travers la réalisation des études diagnostiques. L’étude a pour objet l’analyse de la viabilité de Camtel en vue de l’amélioration de ses performances.

Le rapport 2019 de la CTR révèle qu’en l’absence de l’approbation des comptes de l’exercice 2019 et, sous réserve de la situation financière et opérationnelle qui sera approuvée, la situation de la Camtel au 31 décembre 2018 laisse apparaître une dégradation de l’exploitation, la stagnation du chiffre d’affaires et l’accroissement des dettes fournisseurs, fiscales et sociales. Lesdites dettes sont respectivement évaluées au 31 décembre 2018 à 49,07 milliards de FCFA; 94,43 milliards de FCFA; 17,61 milliards de FCFA.

« Cette situation serait tributaire d’une part de l’échec récurent de plusieurs tentatives de privatisation engagées depuis plus d’une décennie et d’autre part par le gel d’investissements structurants et une absence de vision à long terme », indique le rapport.

Toutefois, cette société dispose d’un potentiel important et de plusieurs atouts nécessaires à son expansion. Il s’agit notamment du monopole sur le réseau filaire, l’exclusivité de la gestion de la bande passante internationale, une licence devant lui permettre d’opérer dans le domaine de la téléphonie mobile.

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

27-01-2021-Malgré le monopole sur le fixe, Camtel contrôle à peine 3% du marché de la téléphonie au Cameroun

l-investissement-public-chute-de-12-4-au-cameroun-a-fin-mars-2022-en-glissement-trimestre
Selon le rapport sur les Comptes nationaux du Cameroun au premier trimestre 2022, que vient de publier l’Institut national de la statistique (INS),...
la-snh-cherche-un-partenaire-pour-exploiter-un-champ-petrolier-onshore-dans-le-bassin-douala-kribi-campo
La Société nationale des hydrocarbures (SNH) vient de lancer un appel international de préqualification des sociétés pétrolières dans la perspective de...
le-cameroun-et-le-gabon-concentrent-74-6-des-credits-accordes-par-les-banques-de-la-cemac-a-fin-mars-2022
Selon les données compilées par la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), l’institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon,...
electricite-comment-l-incendie-du-poste-de-logbaba-menace-d-embraser-le-secteur-de-la-metallurgie-au-cameroun
Le 20 septembre 2022, peu avant 18h, un incendie s’est déclaré sur le réseau de transport d’électricité, notamment au poste de transformation de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev