logoIC
Yaoundé - 28 février 2024 -
Télécom

L’ART met en garde les opérateurs de téléphonie qui limitent les transferts de crédit entre consommateurs

L’ART met en garde les opérateurs de téléphonie qui limitent les transferts de crédit entre consommateurs

(Investir au Cameroun) - L’Agence de régulation des télécommunications (ART) dirigée par Jean Louis Beh Mengue (photo) vient de rendre public un communiqué enjoignant les opérateurs de téléphonie mobile de suspendre la limitation des transferts de crédits de communication entre consommateurs. «Il nous a été donné de constater que depuis quelques semaines, certains opérateurs de téléphonie imposent à leurs abonnés une limitation de transfert de crédit d’un consommateur à un autre», fait remarquer le gendarme du secteur des télécoms au Cameroun.

Au regard de ce constat, l’ART «porte à la connaissance des consommateurs que la loi du 6 mai 2011 portant protection des consommateurs au Cameroun, dispose en son article 5, que sont nulles, les clauses contractuelles qui impliquent la perte des droits et libertés garantis au consommateur ou en limitent l’exercice».

Selon les informations de l’agence Ecofin, ce que l’ART qualifie de «pratique abusive» est observable depuis quelques semaines chez l’opérateur Orange Cameroun, dont les abonnés ne peuvent plus effectuer des transferts de crédits de plus de 500 FCfa. Alors que chez MTN Cameroon, «le transfert est toujours illimité», affirme un vendeur de crédits de communication à Yaoundé.

Chez Orange, l’on explique cette décision de restreindre les transferts de crédits entre consommateurs par le dessein de booster l’activité des vendeurs de crédits de communication, qui disposent de puces commerciales plus appropriées pour ces opérations. Un objectif que ne partage visiblement pas le gendarme des télécoms au Cameroun.

Lire aussi

03-11-2013 - L’ART prépare la portabilité des numéros mobiles au Cameroun

12-04-2013 - L’ART ouvre 10 millions de nouvelles lignes de mobiles commençant par le chiffre 5

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev