logoIC
Yaoundé - 26 mai 2019 -
Télécom

Le lancement des activités de Viettel Cameroun dans l’impasse

Le lancement des activités de Viettel Cameroun dans l’impasse

(Investir au Cameroun) - Après un premier report du lancement des activités du 3ème opérateur de téléphonie mobile au Cameroun fin 2013, Viettel Cameroun, dont les premières puces sont attendues au mois de mars 2014, vient de repousser à septembre 2014 le lancement de ses activités. «Nous avons eu beaucoup de problèmes. Les pluies dans certaines zones ont beaucoup ralenti les travaux, il y a les titres fonciers des terrains où seront installés les antennes qu’il fallait obtenir, il a aussi fallu négocier avec les chefs traditionnels. Mais tous ces problèmes sont en train d’être résolus», explique Moïse Bayi, DGA de Viettel Cameroun.

Mais, au-delà de ces raisons officielles justifiant la seconde prorogation du délai de lancement des activités de Viettel, des sources proches du dossier évoquent de fortes divergences de vision managériale entre le Camerounais Baba Danpullo, l’actuel PCA de l’entreprise qui détient 30% du capital de Viettel Cameroun à travers BestCam, et ses partenaires vietnamiens.

En effet, apprend-on, en dehors des tractations houleuses en cours pour la distribution du capital révélées par le magazine panafricain Jeune Afrique, la gestion qualifiée de «communiste» imposée par les Vietnamiens est indexée comme l’un des principaux freins à l’avancement des travaux de démarrage des activités. «Par exemple, pour engager la moindre dépense, il faut préalablement obtenir l’autorisation de Hanoï», souffle une source proche du dossier.

Ce resserrement des budgets, apprend-on, déteint sur les conditions de vie et de travail des employés, dont la rémunération demeure encore très en dessous de celle pratiquée par les concurrents que sont Orange et MTN. Ce, malgré une revalorisation de 21% presqu’imposée par le PCA à la fin de l’année 2013, révèle une source proche du dossier.

En rappel, c’est en décembre 2012 que le gouvernement camerounais a octroyé la 3ème licence de téléphonie mobile au Cameroun à l’opérateur vietnamien Viettel, en lui confiant aussi l’exclusivité de la 3G. Viettel avait alors annoncé le lancement de ses activités dès fin 2013, avec une couverture de 81% du territoire, une baisse des coûts des communications de 15 à 20%, la création de 6300 emplois et des investissements d’un montant global de 200 milliards de francs Cfa. Autant de promesses qui tardent à se concrétiser.

 

Lire aussi

11-12-2012 - Viettel, 3ème opérateur de téléphonie mobile au Cameroun

06-12-2013 - Viettel reporte de quelques mois le lancement de ses activités au Cameroun

27/01/2013 - Cameroun : Viettel promet 6200 emplois et une baisse de 15 à 20% sur les prix des communications

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n85: Mai 2019

L’émergence du Private Equity au Cameroun

Rencontre avec le DG de Jumia Cameroun



Business in Cameroon n75: May 2019

Private Equity emerges in Cameroon

Interview with the Managing Director of Jumia Cameroon


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev