logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2019 -
Télécom

Cameroun : les avenants aux concessions signés avec les opérateurs de mobile ont permis de « sauvegarder la position de Camtel »

Cameroun : les avenants aux concessions signés avec les opérateurs de mobile ont permis de « sauvegarder la position de Camtel »

(Investir au Cameroun) - En procédant à l’installation de la nouvelle équipe dirigeante de la Cameroon Telecommunications (Camtel), le 14 décembre 2018, dans la capitale du pays, la ministre des Postes et Télécoms (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, n’a pas manqué de souligner le rôle prépondérant que joue cette entreprise publique dans le développement du secteur des télécoms.

« L’Etat dans son rôle de régulateur et de facilitateur a pris des mesures pour permettre à Camtel de jouer pleinement son rôle dans l’environnement actuel, et de tenir sa place face aux autres opérateurs », a indiqué la Minpostel, avant de préciser que même dans le cadre des avenants aux concessions, récemment signés avec MTN et Orange Cameroun, toutes les dispositions ont été prises pour « sauvegarder la position de Camtel comme opérateur historique en charge des infrastructures de transport… ».

En effet, ces avenants, respectivement signés le 9 avril et le 4 mai 2018, avec les opérateurs Orange et MTN, confortent la suprématie de Camtel, l’opérateur historique du pays, sur le déploiement et la gestion de la fibre optique, ainsi que le prévoit la règlementation camerounaise.

« De manière concrète, dans ces avenants […], le périmètre des opérateurs dans la pose de la fibre optique a été précisé (à l’échelle géographique du département, Ndlr). Celui-ci ne comprend ni la vente des capacités ni le raccordement des abonnés finaux, ces segments étant réservés à Camtel », a rappelé la Minpostel aux nouveaux dirigeants de cette entreprise publique.

Toujours dans le cadre des avenants susmentionnés, au-delà de cette suprématie sur la gestion de la fibre optique, souvent décriée par les opérateurs de mobile, qui souhaitent également avoir plus de marge de manœuvre sur cette infrastructure (transport et vente de capacités, Ndlr), Minette Libom Li Likeng a souligné qu’afin de sauvegarder la position de Camtel, des ressources sur les bandes 700 MHz et 800 MHz ont été retirées à MTN et Orange, « pour leur mise en réserve aux autres opérateurs comme Camtel ».

Concrètement, à la faveur des avenants avec les opérateurs de mobile, apprend-on de sources proches du dossier, le gouvernement camerounais a pu récupérer chez Orange une quantité de 2x10 MHz dans la bande 700 MHz. Chez MTN, l’avenant a permis à l’Etat camerounais de réaliser un gain de 2x5 MHz dans la bande 700 MHz, et un gain de 2x5 MHz dans la bande 800 MHz.

BRM

 

Lire aussi:

14-12-2018 - Soupçons de tripatouillages autour de l’attribution des licences télécoms aux opérateurs Orange, Nexttel et MTN Cameroun

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n80-81: Décembre 2018-Janvier 2019

Les meilleurs clients du Cameroune

Le FEICOM, un acteur majeur de la décentralisation



Business in Cameroon n70-71: December 2018-January 2019

Who are Cameroon’s best buyers?

FEICOM, a major contributor to decentralization


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev