logoIC
Yaoundé - 05 avril 2020 -
Télécom

La nouvelle unité en charge du transport de la fibre optique au Cameroun va rester sous le contrôle de Camtel

La nouvelle unité en charge du transport de la fibre optique au Cameroun va rester sous le contrôle de Camtel

(Investir au Cameroun) - Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de la Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur public des télécoms. On apprend ainsi que la nouvelle « unité de production en charge du réseau transport », dont la création a été annoncée par le Minpostel lors du Conseil de cabinet du 23 janvier 2020, sera sous le contrôle de Camtel.

En réalité, explique Minette Libom Li Likeng, la réforme de Camtel, dans laquelle s’inscrit cette décision, vise la mise en place d’un continuum organisationnel (ensemble d’éléments entre lesquels le passage est continu) ouvert, intégrant, à très court terme, la création en son sein des « business units ». Une business unit est une entité de l’entreprise pour laquelle les dirigeants ont décidé d’accorder une certaine autonomie pour son fonctionnement : une certaine liberté dans le choix de la stratégie et des ressources afin de répondre à des objectifs fixés.

« Le business unit de Camtel en charge du réseau de transport, devra de manière non discriminatoire, et au moyen d’une interface unique combinée à un seul et même processus, traiter les demandes provenant des autres opérateurs, mais également les demandes propres à Camtel », explique le membre du gouvernement. 

Toujours selon Minette Libom Li Likeng, la création de ce business unit vise une plus grande transparence dans la gestion régulée du segment de transport, tout en préservant la souveraineté, les intérêts de l’État qui a déjà consenti d’importants investissements, et l’intégrité du cyberespace camerounais.

De façon générale, indique le membre du gouvernement, la création des business units au sein de Camtel sera fonction des titres d’exploitation attendus et des services supports transversaux, afin d’aboutir à moyen terme (3 ans) à une séparation fonctionnelle (et non organisationnelle) de l’entreprise.

Sylvain Andzongo

la-bvmac-affiche-une-capitalisation-boursiere-totale-de-120-milliards-de-fcfa-au-26-fevrier-2020
La Bourse de valeurs mobilières de l'Afrique centrale (Bvmac) dont le siège est basé à Douala, au Cameroun, informe que, depuis le lancement effectif de...
au-cameroun-60-34-des-chefs-d-entreprises-se-disent-impactes-par-l-augmentation-de-la-pression-fiscale-gicam
Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) vient de publier son « Tableau de bord de l’économie » pour le compte du 3e trimestre 2019. Le...
l-etat-du-cameroun-nourrit-l-ambition-de-racheter-les-actions-de-total-au-sein-de-la-sonara
En parcourant le rapport de la Commission de réhabilitation (CTR) des établissements publics au Cameroun, paru en septembre 2019, l’on y apprend que...
des-banques-impliquees-dans-la-collecte-des-ressources-dediees-au-fonds-special-de-lutte-contre-le-covid-19-au-cameroun
Une ou plusieurs banques vont jouer, dans les prochains jours, un rôle important dans la collecte des apports financiers que les bailleurs privés ou...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n95 Mars 2020

Minim Martap« Peut-être la meilleure bauxite au monde à ce jour »


La nécessaire réforme des entreprises publiques camerounaises


Business in Cameroon n85: March 2020

Minim Martap«It might be the best bauxite ever at the moment»


The necessary reform of Cameroonian public firms

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev