logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
TIC

Le Cameroun sollicite de la BAD une prorogation du projet Central Africa Backbone dédié au déploiement de la fibre optique

Le Cameroun sollicite de la BAD une prorogation du projet Central Africa Backbone dédié au déploiement de la fibre optique

(Investir au Cameroun) - La 8e session du comité national de pilotage du projet Central Africa Backbone (CAB), qui vise à mettre en œuvre un réseau des télécommunications haut débit à fibre optique en Afrique centrale, s’est tenue le 30 décembre 2019 à Yaoundé, la capitale camerounaise. C’est en principe la dernière session de cette instance. Elle se tient en effet « à la veille de l’échéance de l’accord de prêt signé avec la Banque africaine de développement (BAD), dont la clôture est fixée au 31 décembre 2019 », a souligné la ministre camerounaise des Postes et Télécoms, Minette Libom Li Likeng, à l’ouverture des travaux.

Cependant, a révélé le membre du gouvernement, « une demande de prorogation du projet CAB a été faite par le gouvernement camerounais, à la Banque africaine de développement ». A priori, cette prorogation pourrait s’étendre jusqu’au moins en 2021. « En vue de la finalisation des différents projets engagés, le plan de passation des marchés pour la période 2020-2021, soumis le 30 septembre 2019, a obtenu l’avis favorable de cette institution (BAD, NDLR) le 26 décembre 2019 », a, en effet, encore indiqué Minette Libom Li Likeng.

Articulé en une composante régionale et en des composantes nationales, le projet CAB a démarré au Cameroun en 2016, mais n’a connu sa vitesse de croisière qu’en 2018, et particulièrement en 2019. Ceci avec notamment le début des travaux de pose de la fibre optique dans la région du Sud du pays, en vue de l’interconnexion avec le Congo, et dans la région de l’Est, pour l’interconnexion avec la République centrafricaine.

« Au terme de l’année 2019, sur les 52 activités que compte le projet, a indiqué la ministre camerounaise des Postes et Télécommunications, 22 activités sont contractualisées pour 27 contrats signés (…) Le montant des engagements s’élève à 11,9 milliards de FCFA, soit un taux d’engagement prévisionnel de 39,20% (…). Sur le plan financier, un montant de 4,6 milliards de FCFA a été décaissé, soit un taux de décaissement de 15,47%, comparativement à 3,72% en 2018 », a explicité Minette Libom Li Likeng.

Pour rappel, en plus de permettre la mise en œuvre d’un réseau des télécommunications haut débit à fibre optique en Afrique centrale, le projet CAB a, entre autres objectifs, de contribuer à la réduction du coût élevé des télécommunications et TIC dans la sous-région, à la création d’emplois sous toutes ses formes, et à l’extension de la production des biens et services.

Brice R. Mbodiam

la-nouvelle-unite-en-charge-du-transport-de-la-fibre-optique-au-cameroun-va-rester-sous-le-controle-de-camtel
Dans une série de tweets, le ministre de Poste et Télécommunications (Minpostel) apporte des précisions sur les réformes envisagées au sein de...
la-moitie-des-occupants-des-logements-sociaux-de-mbanga-bakoko-a-douala-n-ont-pas-de-contrat-avec-la-sic
Dans le cadre de la campagne d’identification des locataires des logements SIC lancée en septembre dernier, le directeur général (DG) de la Société...
louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...
daniel-ona-ondo-les-pays-de-la-cemac-trainent-un-deficit-alimentaire-d-environ-2000-milliards-de-fcfa-par-an
Le 20 février à Douala, en ouvrant les travaux du Comité régional de l’Origine, qui permet d’identifier les produits pouvant bénéficier de la...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev