logoIC
Yaoundé - 20 septembre 2019 -
Transport

Le port de Douala annonce « l’ultime étape » du processus d’attribution du terminal à conteneurs

Le port de Douala annonce « l’ultime étape » du processus d’attribution du terminal à conteneurs

(Investir au Cameroun) - « Le processus d’attribution du contrat de concession du terminal à conteneurs du Port de Douala-Bonabéri va entamer cette semaine [du 02 septembre 2019], l’ultime étape devant aboutir dans quelques semaines à la révélation du nouvel opérateur », annonce le Port autonome de Douala (PAD).

Cette annonce du PAD intervient dans un contexte où le tribunal administratif du Littoral a suspendu provisoirement le processus d’attribution du terminal à conteneurs au port de Douala-Bonabéri, à la demande du consortium Bolloré-APMT. Ce dernier (concessionnaire depuis 2005) entend par cette procédure judiciaire obtenir des explications sur son éviction de la liste des entreprises préqualifiées, au terme de l’appel à manifestation d’intérêt du 12 janvier 2018. En outre, Bolloré espère obtenir l’annulation pure et simple du processus de désignation du nouveau concessionnaire dudit terminal à conteneurs.

Pour sa part, le PAD affirme qu’il poursuit le processus parce qu’il avait, par un pourvoi, suspendu l’ordonnance N° 90/OSE/PTA/DLA/19, rendue par le tribunal administratif du Littoral à Douala dans cette affaire. « Ce pourvoi introduit par le PAD suspend de plein droit l’exécution de l’ordonnance obtenue par l’entreprise APMT Terminals B.V-Bolloré SA arrivée 7e sur 9 candidats à l’appel international à manifestation d’intérêt du 12 janvier 2018 », raisonne le PAD.

Le couple Bolloré-APMT, dont le contrat de concession du terminal à conteneurs du port de Douala arrive à expiration en décembre 2019, pourrait être remplacé par l’un des candidats suivant : CMA Terminals, basé à Marseille en France ; de la société émiratie Dubaï Port World ; de Hutchison Port Investments Ltd, entreprise immatriculée aux Iles Caïmans ; du Saoudien Red Sea Gateway Terminal ; et de Terminal Investment Ltd, une société basée à Genève en Suisse. Mais cela n’arrivera que si Bolloré n’obtient pas gain de cause devant la Justice.

S.A.

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n89: Septembre 2019

Le coût faramineux de la « crise anglophone »


Décollage réussi pour la Transahélienne de Camair-Co


Business in Cameroon n79: September 2019

The outstanding cost of the Anglophone Crisis


Camair-Co: The Trans-Sahelian line successfully launched

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev