logoIC
Yaoundé - 04 mars 2021 -
Transports

Le directeur général de Camair-Co conteste un audit qui accable sa gestion

Le directeur général de Camair-Co conteste un audit qui accable sa gestion

(Investir au Cameroun) - Dans une interview accordée au quotidien camerounais Le Messager jeudi dernier, 29 novembre 2012, le directeur général de Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), le Néerlandais Alex Van Elk, conteste le rapport d’audit publié par le commissaire aux comptes de la compagnie aérienne nationale camerounaise.

En effet, alors que le cabinet Okala and Partners soutient que le Dg de Camair-Co s’est octroyé un salaire différent de celui qui est mentionné dans son contrat de travail, le Dg, dans l’interview sus mentionné, soutient mordicus, que «son salaire est conforme à celui prévu dans le contrat de travail signé avec le gouvernement camerounais» avant de rejeter en bloc ce rapport qui, dit-il, «n’a pas été contradictoire».

«Pour un rapport comme celui-là, l’expert doit entendre le Dg avant de conclure son audit. Ce qui n’a pas encore été fait. Cette rencontre entre l’auditeur et moi est prévue en décembre», confie Alex Van Elk, dont le mandat à la tête de Camair-Co est arrivé à expiration il y a deux mois. Le gouvernement a d’ailleurs lancé un appel à candidature pour son remplacement.

En rappel, ce rapport publié en juin dernier, mais qui n’a été révélé qu’il y a quelques jours par la presse, a été à l’origine d’une plainte pour «détournements de deniers publics» et «non respect du code des marchés en vigueur» contre le Dg. La plainte déposée la semaine dernière devant le procureur de la République près le tribunal de Grande instance du Wouri à Douala émane du Syndicat des employés du transport aérien du Cameroun.

Sur la base du rapport du cabinet Okala, le syndicat  accuse concrètement le Dg d’avoir préféré un logement dans un hôtel aux frais de l’entreprisse au détriment d’un logement de fonction existant ; de faire payer à la compagnie ses frais de restauration et de blanchisserie, le tout pour un montant mensuel de 2, 5 millions F.CFA. Le syndicat indiquait qu’ Alex Van Elk percevait un salaire mensuel de 18 millions de F.CFA, alors que son contrat ne prévoiyait que 11,3 millions de FCFA.

BRM

reouverture-officielle-annoncee-du-corridor-douala-bangui-ferme-depuis-3-mois-pour-insecurite-en-rca
Des sources autorisées au sein de l’administration douanière camerounaise annoncent la réouverture officielle du corridor Douala-Bangui fermé depuis près...
sur-prescription-de-l-omc-le-cameroun-prepare-un-programme-national-d-elaboration-des-normes-pour-2022
Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de février-avril 2021, un appel à...
la-banque-europeenne-d-investissement-pourrait-entrer-dans-le-capital-de-la-bdeac
Nikolaos Miliniatis, chef de la Représentation de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l'Afrique centrale, a été reçu le 2 mars à Brazzaville...
les-propositions-de-l-expert-camerounais-alain-symphorien-ndzana-biloa-pour-une-meilleure-fiscalite-internationale
La Covid-19 est venue exposer davantage le besoin pour les pays, notamment ceux qui disposent de ressources financières modestes, de pouvoir mobiliser...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n106 Janvier 2021

Le Cameroun passe à la phase industrielle


Mathurin Kamdem, un patriote déterminé


Business in Cameroon n96: January-2021

Cameroon moves to the industrial phase


Mathurin Kamdem, a determined patriot

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev