logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2022 -
Travaux publics

Route Ebolowa-Akom II-Kribi : l’Italienne ICM-CMC peine à mobiliser les fonds d’un marché de 160 milliards de FCFA

Route Ebolowa-Akom II-Kribi : l’Italienne ICM-CMC peine à mobiliser les fonds d’un marché de 160 milliards de FCFA

(Investir au Cameroun) - Près de deux ans après que les autorités camerounaises ont attribué de gré à gré le marché de construction de la route Ebolowa-Akom II-Kribi (179,28 km avec des voies de contournements) à l’entreprise italienne ICM-CMC, le projet patine au point de provoquer des mouvements d’humeur des populations ces derniers jours.

Dans leur colère, ces populations ne comprennent pas pourquoi le projet stagne. Les informations glanées auprès des sources fiables et proches du dossier font état de ce que : « Les travaux n’ont même pas débuté en fait. L’entreprise avait juste obligation de maintenir la circulation. La plaque de chantier implanté sur le site relève de l’initiative de l’entreprise. Elle ne comporte pas tous les éléments du projet ni la référence du marché qui n’est pas encore signé, juste le contrat commercial ».

Toujours selon nos sources, « ICM-CMC a menti sur sa capacité de financement. Malheureusement, l’entreprise, rattrapée par son jeu, a voulu lever des financements via la Standard Chartered Bank avec un garant à Londres dont les conditions vont au-delà de ce qui est permis ». Par conséquent, « d’autres schémas de financement sont en voie d’exploration », apprend-on.

Ces explications confirment les informations publiées par Investir au Cameroun en février 2019. À l’époque, nous avions indiqué que les partenaires financiers (Standard Chartered Bank et l’agence de crédit export britannique-Ukef) ont proposé un taux effectif global de 3,96% par an, jugé onéreux en comparaison aux taux précédents obtenus au Cameroun. Le ministère des Finances avait alors demandé à ces partenaires de revoir à la baisse le taux effectif global (TEG) pondéré qui ne doit pas dépasser 2,76%.

Décision de Paul Biya

Pour construire la route Ebolowa-Akom II-Kribi, le gouvernement camerounais a attribué de gré à gré le marché 160 milliards de FCFA au premier trimestre 2019. Le coût global du projet serait de 168 milliards de FCFA (160 milliards pour les travaux proprement dits ; 6 milliards pour le Bureau d’études techniques et 2 milliards pour le contrôle géotechnique desdits travaux). Mais c’est le montant de 179,63 milliards de FCFA qui figure dans le rapport d’activités 2020 du ministère des Travaux publics.  

Ce projet est un engagement du chef de l’État auprès des populations de la région du Sud du pays à l’occasion du Comice agropastoral d’Ebolowa. C’était le 17 janvier 2011. À cette occasion, M. Biya avait déclaré : « le développement du monde rural suppose le désenclavement des bassins de production agricole, la mise en œuvre des grands projets structurants. Aussi ai-je décidé la réalisation des routes bitumées suivantes : Ebolowa-Kribi par Akom II… ». Depuis ce temps, le projet peine à se réaliser. Le rapport d’activités 2020 du ministère des Travaux publics prévoit le début des travaux en cette année 2021.

La construction de la route Ebolowa-Akom II-Kribi a été attribuée à ICM-CMC à la suite de la visite d’État effectuée par Paul Biya du 20 au 22 mars 2017 en Italie. À cette occasion, des opérateurs italiens s’étaient intéressés, entre autres, à ce projet routier. Cette route devrait éviter de longs contournements. Car, bien qu’Ebolowa et Kribi soient situés dans la région du Sud, il faut aller contourner par les régions du Centre (Yaoundé) et du Littoral (Edéa) pour rallier ces deux villes.

Sylvain Andzongo

btp-le-cameroun-a-entretenu-moins-de-1-de-son-reseau-routier-au-cours-de-l-annee-2022-faute-de-financements
Selon les chiffres révélés le 25 novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation du programme...
le-gicam-elabore-une-charte-pour-ameliorer-les-relations-d-affaires-entre-grandes-entreprises-et-pme
Le 30 novembre 2022, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, a officiellement lancé la...
e-commerce-energie-infrastructures-les-emirats-arabes-unis-en-prospection-au-cameroun
Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis, Thani Bin Ahmed Al-Zeyoudi, accompagné d’une dizaine d’investisseurs ont été reçus, le...
commerce-exterieur-le-deficit-du-cameroun-s-aggrave-en-2021-7-5-malgre-la-hausse-des-exportations-32-8
Au cours de l’année 2021, le déficit commercial du Cameroun s’est aggravé, atteignant 1 478 milliards de FCFA, contre 1 375 milliards de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev