logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Travaux publics

Complexe sportif d’Olembé : la Caisse autonome d’amortissement dévoile des coûts supplémentaires de 19 milliards de FCFA

Complexe sportif d’Olembé : la Caisse autonome d’amortissement dévoile des coûts supplémentaires de 19 milliards de FCFA

(Investir au Cameroun) - Selon des documents de la Caisse autonome d’amortissement (CAA), gestionnaire de la dette publique du Cameroun, le pays a plutôt contracté deux prêts pour le financement de l’achèvement des travaux du Complexe sportif d'Olembé, situé dans la banlieue de Yaoundé. En plus du prêt de 55,17 milliards de FCFA obtenu auprès de la Standard Chartered Bank (la convention de financement a discrètement été signée le 17 juin 2021, après l’autorisation du président de la République du 16 février qui a fait polémique), un crédit de 6,3 milliards de FCFA a également été contracté auprès de la CCA Bank le 23 mars 2021. Selon la CAA, cet argent, destiné au « financement des fonds de contrepartie (FCP) du coût résiduel d’achèvement du Complexe sportif d’Olembé, dont les travaux ont été repris par l’entreprise canadienne Magil », a d’ailleurs été débloqué le même mois.  

Des mêmes documents, on apprend que sur le financement initial d’un peu plus de 163 milliards de FCFA, ce sont plutôt 125,6 milliards de FCFA qui ont été consommés (101,08 auprès de la banque italienne Intesa Sanpaolo et 24,5 milliards auprès de la banque nigériane UBA). Cette enveloppe est en hausse de 12,6 milliards de FCFA par rapport aux 113 milliards martelés par le ministère des Sports et de l’Éducation physique (Minsep).  

Facture salée

Le gestionnaire de la dette publique met donc en exergue des dépenses de 19 milliards de FCFA (12,6 milliards et 6,3 milliards) au bénéfice du projet de construction du Complexe sportif d’Olembé, non connues du public jusqu’ici. En clair, si le prêt de 55,17 milliards de FCFA obtenu auprès de la Standard Chartered Bank est lui aussi totalement consommé, cette infrastructure sportive coûterait donc finalement à l’État du Cameroun la bagatelle de 187 milliards de FCFA, sans compter le coût des crédits contractés. Cette somme est en dépassement de 24 milliards de FCFA par rapport au coût initial du projet.  

Cette facture pourrait même s’alourdir. En effet, en plus d’avoir garanti un prêt de Piccini de 4 milliards de FCFA auprès de BGFIBank, le Cameroun est en contentieux avec le constructeur italien. Le premier adjudicataire du marché de construction du complexe sportif d’Olembé revendique le paiement des travaux supplémentaires, liés notamment au transport par bateau de préfabriqués et autres matériaux en béton armé importés d’Italie. Ces travaux supplémentaires, Piccini les estime à 28 milliards de FCFA.  

De source officielle, le suivi financier des grands projets d’infrastructures sportives est un casse-tête pour les responsables du ministère des Sports et de l’Éducation physique. « Les acteurs de la chaîne d’élaboration des documents budgétaires du Minsep ont toujours présenté la difficulté du suivi financier des grands projets à financement extérieur (Finex) de la CAN, notamment les stades d’Olembé, de Japoma, de Roumdé-Adja de Garoua, etc. », apprend-on d’un rapport du ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Pour justifier cette difficulté, le document indique que ce suivi est fait par « d’autres instances », sans préciser lesquelles.

Aboudi Ottou

Lire aussi :

21-02-2021-Financement du complexe sportif d’Olembé : les révélations des documents budgétaires

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev