logoIC
Yaoundé - 28 février 2024 -
Travaux publics

L’État menace de résilier le contrat d’Esico, en charge de la réhabilitation d’une portion de la route Ngaoundéré-Garoua

L’État menace de résilier le contrat d’Esico, en charge de la réhabilitation d’une portion de la route Ngaoundéré-Garoua

(Investir au Cameroun) - Le ministère des Travaux (Mintp) constate que les travaux de l’axe Ngaoundéré-Garoua (252 km subdivisés en trois lots) accusent un « retard considérable » par rapport aux délais prescrits dans le cahier de charge.

« Pour le lot 1 dont les travaux sont réalisés par l’entreprise Esico–BTP Cameroun, le taux d’avancement global des travaux à la fin du mois de juin 2019 est estimé à 50,59 % avec une consommation de délais de 104,29 % avec un taux de paiement des décomptes de 60,53 %. Un ordre de service valant constat de défaillance avait été notifié le 18 juin 2019 à travers la mairie de Ngaoundéré 3e à l’entreprise », révèle le Mintp.

Esico est adjudicataire du lot 1 d’une longueur de 12 kilomètres ayant pour point de départ la ville de Ngaoundéré au lieudit Rond-point central Sonel-Dang à l’intersection vers Touboro. « Les mesures prévues par la réglementation en vigueur seront prises par le maître d’ouvrage si ces défaillances continuent à être observées par l’entreprise [Esico] », prévient le Mintp.

Le lot 2 exécuté à 55 % par l’entreprise Croisière BTP Sarl va de la fin falaise (fin des travaux d’urgence) au pont Kéroua sur 38,5 kilomètres et pont Kéroua — pont Sala sur 81,50 kilomètres pour un montant de 5,3 milliards de FCFA.

Le lot 3 va de Pont Sala jusqu’à la ville de Garoua sur un linéaire de 120 kilomètres où les travaux sont réalisés, à 41,9 %, par l’entreprise Sotcocog-Cameroun pour un montant de 5,6 milliards de FCFA.

Sylvain Andzongo

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev