logoIC
Yaoundé - 18 janvier 2022 -
Travaux publics

Construction des infrastructures : Moody’s estime que le FCFA et la Chine sont deux soutiens de poids de la Cemac

Construction des infrastructures : Moody’s estime que le FCFA et la Chine sont deux soutiens de poids de la Cemac

(Investir au Cameroun) - Dans une récente analyse, l’agence américaine de notation, Moody’s, indique que le FCFA et la Chine sont parmi les éléments essentiels qui peuvent permettre d’attirer le secteur privé sur des projets visant à développer des infrastructures au sein de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Cemac : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad).

« Les États membres de la Cemac font partie de la Zone franc, au sein de laquelle s’applique une parité fixe entre le FCFA et l’euro. Cela les aide à réduire les vulnérabilités externes et à absorber les chocs, créés par leur forte exposition aux industries extractives, en maintenant un taux d’inflation inférieur à 3%. La stabilité de la monnaie est également susceptible de réduire les inquiétudes des investisseurs. Dans le secteur de l’électricité, des accords d’achat d’électricité (AAE) solides, conclus dans une monnaie stable, peuvent contribuer à garantir le financement », peut-on lire dans l’analyse.

Pour ce qui est de la Chine, elle est un acteur majeur sur le terrain des infrastructures en Afrique centrale où, selon des données officielles, elle a financé 22% des projets en 2020, à égale contribution que les institutions africaines de financement du développement, notamment la Banque africaine de développement (BAD).

Ces acquis ne sont cependant pas suffisants. Aujourd’hui encore, d’un point de vue de la parité au pouvoir d’achat, aucune étude économique n’est encore parvenue à montrer que l’inflation est plus maîtrisée dans la région Cemac et les coûts d’accès aux infrastructures y sont parfois plus élevés, notamment dans certains pays comme le Gabon ou le Cameroun.

La contribution de la Chine est appréciée, mais elle pose deux défis. Certains observateurs critiquent des financements de projets qui poussent les pays à payer plus cher les infrastructures. Et même si les prêts chinois sont accordés à des taux bas, les conditionnalités sous-jacentes peuvent devenir complexes à gérer, comme l’a expérimenté la République du Congo, dans le cadre de son accord de prêts garantis par des productions de pétrole.

Le financement des infrastructures dans la Cemac est primordial pour permettre à ses pays membres d’atteindre leurs objectifs d’émergence. Mais il ne peut reposer sur un secteur bancaire qui est fortement contraint. En zone Cemac, les prêts à plus de 7 ans représentaient à peine 3% de l’encours du financement bancaire à fin 2019, selon des indications de la Banque centrale des États de l’Afrique centrale (Beac).

Le recours au marché local des capitaux pourrait être une alternative. Mais, le marché financier commun est encore à un stade embryonnaire, et les entités qui font office de fonds de liquidité (caisses de dépôts et de consignation, caisses de prévoyance ou de sécurité sociale) ne sont pas suffisamment structurées pour intervenir dans le secteur des infrastructures. 

Idriss Linge

telecoms-l-operateur-public-camtel-affirme-avoir-rempli-les-conditions-pour-lancer-son-reseau-mobile
Cinq mois après le lancement de « Blue », sa nouvelle marque commerciale, Camtel, opérateur public et historique des télécoms au Cameroun, vient de mettre...
crise-anglophone-pres-de-1-700-emplois-supprimes-chez-l-agro-industriel-pamol-en-2-ans
Entre 2018 et 2020, le nombre d’emplois au sein de la société à capitaux publics Pamol Plantations Plc a diminué de 1 688 personnels. Dans le détail,...
le-brasseur-sabc-offre-un-forage-aux-populations-du-village-mabanda-dans-la-region-du-sud-ouest-du-cameroun
Le 14 janvier 2022, le groupe brassicole SABC a rétrocédé un forage aux populations du village Mabanda, situé dans l’arrondissement de...
agro-industrie-la-cdc-a-perdu-plus-de-18-milliards-de-fcfa-en-2020-malgre-la-reprise-des-exportations-de-bananes
Au terme de l’exercice achevé au 31 décembre 2020, la Cameroon Development Corporation (CDC), l’entreprise publique qui exploite la banane, l’hévéa...

Les principaux clients du Cameroun en 2020

InfographieSBBC cameroun principaux clients 2020

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n116-117: Decembre 2021-Janvier 2022

La preuve par 9 du génie camerounais


Comment Gozem veut révolutionner le transport urbain au Cameroun


Business in Cameroon n106-107: December 2021-January 2022

Nine projects and innovations that demonstrate Cameroonians’ genius


This is how Gozem plans to revolutionize the transport sector in Cameroon

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev