logoIC
Yaoundé - 06 août 2020 -
Trombinoscope

Li JIANBIH, le constructeur chouchouté

Li JIANBIH, le constructeur chouchouté

(Investir au Cameroun) - Il est inconnu des Camerounais. Et pourtant, Li Jianbih est le visage de China Communications Construction Company (CCCC) au Cameroun. Une multinationale qui conduit tous les projets autoroutier et portuaire en cours dans le pays. En sa qualité de directeur régional du groupe public chinois au Cameroun, ce dernier a signé, en décembre 2019, un contrat commercial avec le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), pour la réalisation de la section urbaine de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, d’une douzaine de kilomètres. Coût du marché : 276 milliards de FCFA, soit 22 milliards de FCFA le kilomètre d’autoroute.

Ce contrat vient renforcer le monopole du conglomérat chinois. En effet, avant, il s’est vu attribuer via ses filiales, sans appel à concurrence, la réalisation des autoroutes Yaoundé-Nsimalen (section rase campagne), Yaoundé-Douala (phase 1) et Kribi-Lolabé. Ces trois projets réunis représentent un linéaire de 109,3 km pour un coût prévisionnel de près de 730 milliards de FCFA, soit un prix moyen du kilomètre d’autoroute de 6,7 milliards de FCFA. Le groupe chinois, qui est en plus en passe de s’adjuger la gestion de ces infrastructures routières, est par ailleurs le constructeur du port de Kribi (plus de 800 milliards de FCFA pour les deux phases) à travers sa filiale CHEC. En association avec les Français Bolloré et CMA-CGM, CHEC gère, en outre, le terminal à conteneurs de ce port.