logoIC
Yaoundé - 24 octobre 2017 -
Banque

Bicec, filiale de Bpce, prévoit un produit net bancaire de 60 milliards en 2017 contre 51 milliards de FCFA en 2016

Bicec, filiale de Bpce, prévoit un produit net bancaire de 60 milliards en 2017 contre 51 milliards de FCFA en 2016

(Investir au Cameroun) - La Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), filiale du groupe français Bpce, a annoncé à la presse le 13 juin à Yaoundé qu’elle entrevoit de meilleures performances en 2017 comparativement à 2016, année aucours de laquelle, l'établissement a découvert une fraude bancaire qui a entraîné un résultat négatif.

« Les prévisions 2017 sont prometteuses d’un avenir radieux pour la Bicec avec un résultat prévisionnel supérieur à 10 milliards de FCFA. Concernant le produit net bancaire [PNB] 2017, il avoisine les 60 milliards de FCFA contre 50,8 milliards de FCFA en 2016 », a annoncé Alain Ripert.

Le directeur général de l’établissement bancaire a expliqué qu’avec un PNB positif, symbole de la richesse créée par la banque, l'on a la preuve même de la solidité de la Bicec. Si Alain Ripert n’a pas été précis sur le « résultat négatif » en 2016, il a indiqué que l’encours des crédits, lui, a progressé de 15%, soit un montant de 500 milliards de FCFA.

La filiale camerounaise de Bpce sort peu à peu d’une zone de turbulence. Pour rappel, le 1er juin 2016, ses avocats ont déposé une plainte contre X, auprès du tribunal de grande instance de Douala pour des motifs de détournements de fonds. Par la suite, le 8 août 2016, Innocent Ondoa Nkou, ex-directeur général adjoint (DG-A) de la banque pendant 20 ans, a été écroué à la prison centrale de Douala, à New-Bell. A la suite de M. Ondoa Nkou, Benoit Ekoka, expert-comptable, Samuel Ngando Mbongue, ancien directeur de la comptabilité et de la trésorerie et Martin Nyamsi, prestataire de service de la banque à travers son entreprise « Interface » ont aussi été interpellés.

Toutes ces personnes sont soupçonnées d'avoir mis en place, entre 2003 et 2013 un système de marché fictif qui a échappé à tous les contrôles pendant dix ans. Le président du conseil d’administration, Jean Baptiste Bokam, parle de « plusieurs milliards de FCFA détournés ».

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n66: octobre 2017

La bataille des eaux minérales au Cameroun


Jean Joseph Aouda, une expertise ferroviaire qui dépasse les frontières


Business in Cameroon n56: October 2017

The battle of mineral waters in Cameroon


J. J. Aouda, an expertise in the railway industry that goes beyond borders

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev