logoIC
Yaoundé - 24 octobre 2017 -
Entreprises

Le cimentier nigérian Dangote se défend d’être en entente illicite sur les prix du ciment avec ses concurrents camerounais

Le cimentier nigérian Dangote se défend d’être en entente illicite sur les prix du ciment avec ses concurrents camerounais

A l’occasion d’une conférence qu’il a donnée le 14 février à Yaoundé, le cimentier nigérian Dangote a été interpellé par la presse au sujet d'une accusation du gouvernement camerounais contre les producteurs de ciment pour entente illicite sur les prix. Car, malgré la supériorité de l’offre (5 millions de tonnes de ciment produits contre 3 millions tonnes en termes de demande) et la multiplication des opérateurs (d'un seul à quatre), les prix de ce produit continuent d’être alignés à ceux d’il y a 5 ans (4800 FCFA), avec une légère variation de plus ou moins 100 FCFA sur le sac de 50 Kg.

« Les prix ont baissé sur les étals. A Yaoundé, le ciment « 42.5 » est à entre 4500 FCFA et 4600 FCFA. Si vous regardez les prix des concurrents [Cimecam, Cimaf, Medcem], vous allez noter qu’il y a des banderoles qui annoncent certaines baisses de prix. Il est vrai que le grand public s’attend à ce qu’on annonce que le prix à changer. Mais en réalité, nous avons plutôt une approche commerciale. C’est sur le terrain qu’il faut apprécier », s’est défendu Maurice Dikem, le directeur commercial et marketing de Dangote, branche du Cameroun. Il a jouté : « c’est tout à fait légitime de soupçonner mais la réalité du terrain est là, les prix ne sont pas les même. Depuis que Dangote est arrivé [en 2015], les prix ont beaucoup évolué sur le marché ».

Il faut noter que toute entente entre entreprises, avec pour but de fausser le jeu de la concurrence est jugée illicite selon la loi du 14 juillet 1998 relative à la concurrence. Depuis mai 2005, une Commission nationale de la concurrence a été créée au Cameroun pour réprimer toutes les atteintes à la libre concurrence entre les entreprises.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n66: octobre 2017

La bataille des eaux minérales au Cameroun


Jean Joseph Aouda, une expertise ferroviaire qui dépasse les frontières


Business in Cameroon n56: October 2017

The battle of mineral waters in Cameroon


J. J. Aouda, an expertise in the railway industry that goes beyond borders

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev