logoIC
Yaoundé - 23 février 2017 -
promote2017
Finance

Le régulateur du marché financier camerounais autorise une surallocation de l’emprunt obligataire de l’Etat, à 165 milliards de FCfa

Le régulateur du marché financier camerounais autorise une surallocation de l’emprunt obligataire de l’Etat, à 165 milliards de FCfa

(Investir au Cameroun) - Au lieu des 150 milliards de francs Cfa sollicités dans le cadre de son emprunt obligataire «Ecmr 5,5% net 2016-2021», d’un montant initial de 150 milliards de francs Cfa, l’Etat du Cameroun retiendra finalement une enveloppe de 165 milliards de francs Cfa, soit 15 milliards de francs Cfa en plus.

Conformément à la réglementation, la surallocation de cet emprunt, apprend-on dans un communiqué officiel, a été dûment autorisée par la Commission des marchés financiers (CMF), le régulateur du Douala Stock Exchange (DSX), la bourse des valeurs mobilières du Cameroun.

A en croire la même source, afin de collecter les 165 milliards de francs Cfa, l’Etat du Cameroun, les arrangeurs et le syndicat de placement de cet appel public à l’épargne ont privilégié les titres souscrits par les personnes physiques et morales non bancaires, soit un peu plus de 6 millions de titres.  

Pour rappel, sept banques et une institution financière retenues comme arrangeurs et placeurs dans le cadre de cette opération, s’étaient déjà engagées sur des prises fermes d’un montant total de 112 milliards de francs Cfa (environ 70% de l’enveloppe sollicitée) avant même le lancement des souscriptions. Elles ont eu lieu du 27 septembre au 12 octobre 2016. BRM

Lire aussi

17-10-2016 - L'emprunt obligataire du Cameroun « Ecmr 5,5% net 2016-2021 » souscrit à hauteur de 115,43%

22-09-2016 - Sept investisseurs garantissent déjà à l’Etat camerounais la mobilisation de 70% de son emprunt obligataire 2016-2021

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n58: février 2017

Sept Camerounais qui brillent dans les institutions internationales


Pour Alamine Ousmane Mey, « il faut réduire le train de vie de l’Etat »


Business in Cameroon n48: February 2017

Seven Cameroonians who are excelling in international institutions


For Alamine Ousmane Mey, the State must cut back on the spending

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev