logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2021 -
Energie

Barrage de Chollet : la non-mobilisation des fonds congolais plombe le projet hydroélectrique depuis quatre ans

Barrage de Chollet : la non-mobilisation des fonds congolais plombe le projet hydroélectrique depuis quatre ans

(Investir au Cameroun) - Selon une publication conjointe du ministère camerounais de l’Eau et de l’énergie et de son homologue du Congo, le projet d’aménagement hydroélectrique du barrage de Chollet (600 MW) transfrontalier entre les deux pays, a du plomb dans l’aile depuis quatre trois ans.

Et pour cause, indique la publication, « le ministère de l’Energie et l’hydraulique du Congo a mené pour sa part depuis l’année 2017 les démarches nécessaires pour mobiliser les fonds inscrits dans les budgets de l’Etat pour les exercices 2017, 2018, 2019 ainsi que 2020. Malheureusement tous ces efforts sont restés sans succès. Les services du ministère des Finances et du budget n'ont, à ce jour donné aucune suite aux nombreuses promesses faites aux représentants du ministère de l’Energie et de l’hydraulique et de la Direction du projet ».

La source ajoute : « Les difficultés qu’éprouve la partie congolaise ont donc bloqué les ambitions du projet. Cette situation ne permet pas l’exécution dans les délais toutes les décisions prises par le Comité inter-Etats de pilotage et ce, au regard des attentes de nos deux Etats. Il est impératif que la partie congolaise fasse, dans un sursaut de dignité nationale, l’effort de mettre à la disposition du Projet les ressources financières inscrites au budget de l’Etat année après année. Le bon fonctionnement du projet dépend absolument de la décision des services du ministère des Finances et du Budget de débloquer les fonds alloués à ce projet ; condition sine qua non pour que la partie camerounaise transfère sa part de fonds disponibles dans le compte du Projet ouvert à la Banque postale du Congo à Brazzaville ».

La contrepartie réclamée au Congo (dont le montant est égal à celle du Cameroun : Ndlr) doit financer l’installation du personnel du projet à Brazzaville, au Congo. Mais, depuis la nomination des responsables (directeur et directeur adjoint) en 2016, les experts et le personnel camerounais ne peuvent pas s’installer à Brazzaville pour des raisons de manque de financement de la quote-part de la partie congolaise. Le bâtiment du siège, construit par les soins de la Société énergie électrique du Congo n’est toujours pas équipé.

Pendant ce temps, le Cameroun, lui, affirme avoir effectivement viré 390 millions de FCFA au compte du projet logé à UBA Cameroon via la Caisse autonome d’amortissement du Cameroun entre 2015 et 2018. Plus tard en mai 2019, un montant de 200 millions de FCFA a été viré dans le même compte. Soit un total de 590 millions de FCFA.

A la clôture de ce compte le 28 février 2020, le solde était de 381,86 millions de FCFA. Ces fonds ont été transférés à la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) dans un nouveau compte créé par le projet. Le solde, début septembre 2021, apprend-on, serait d'un peu moins de 100 millions de FCFA. Une partie de cet argent ayant servi à certaines activités comme: la tenue des réunions des experts, les réunions du Comité inter-Etats de pilotage, lancement d'appels d'offres, etc.

Dans cet environnement, indique notre source, un constructeur a tout de même été choisi le 24 juin 2021. Il s’agit du Chinois « China Gezhouba Group Company ». Le barrage de Chollet coûtera entre 354 et 670 milliards de FCFA selon l’option d’aménagement qui sera mise en place par le constructeur. L’énergie produite servira à alimenter le Cameroun, le Congo, la Centrafrique.

Sylvain Andzongo

Lire aussi :

Cameroun-Congo : China Gezhouba décroche le contrat pour la construction du barrage de Chollet (600 MW)

l-administration-provisoire-recrute-un-auditeur-pour-faire-la-lumiere-faillite-de-la-smid-a-douala
Après la prorogation de son mandat de six mois, à compter du 12 août 2021 par le tribunal de Première instance de Douala-Bonanjo, l’administrateur de la...
westend-farms-inaugure-son-projet-integre-de-production-et-de-commercialisation-de-la-viande-de-porc-au-cameroun
Le ministre camerounais de l’Elevage, Dr Taïga, a procédé le 20 octobre 2021 dans la localité de Ndokoa, dans la région du Centre du pays, a...
au-cameroun-mtn-s-associe-a-la-huawei-ict-competition-pour-promouvoir-les-jeunes-talents-dans-les-tic
Après l’étape de Yaoundé, la capitale, la filiale au Cameroun de l’équipementier chinois Huawei a procédé, le 20 octobre 2021 dans les locaux de l’Ecole...
exportations-grace-a-un-coup-de-pouce-de-fairtrade-la-php-vendra-sa-banane-un-peu-plus-chere-des-janvier-2022
A compter du mois de janvier 2022, les acheteurs de la banane produite au Cameroun par la société des Plantations du Haut Penja (PHP), filiale locale de...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n114 Octobre 2021

Dossier La place du Cameroun dans le commerce international


Henri-Claude Oyima : «BGFIBank Cameroun est vraiment l’une de nos success-stories.»


Business in Cameroon n104: October-2021

Dossier Where does Cameroon stand in international trade?


Henri-Claude Oyima : “BGFIBank Cameroon is truly one of our success stories.”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev