logoIC
Yaoundé - 18 avril 2024 -
Agriculture

Entre 2012 et 2016, Acep Cameroun a octroyé 8,5 milliards de FCfa de crédits aux entrepreneurs ruraux

Entre 2012 et 2016, Acep Cameroun a octroyé 8,5 milliards de FCfa de crédits aux entrepreneurs ruraux

(Investir au Cameroun) - La société de microfinance Acep Cameroun, spécialisée dans le financement de très petites entreprises, a clôturé son projet «villes secondaires» en décembre 2016 avec un volume de financements en faveur des entrepreneurs ruraux estimé à 8,5 milliards de francs Cfa, soit 10% de l’encours global des crédits de cet établissement financier, apprend-on officiellement. Sur cette enveloppe globale, précise Acep Cameroun, 2,5 milliards de francs Cfa sont allés aux exploitants agricoles.

Le projet «villes secondaires», lancé en 2012 avec le concours financier de l’Agence française de développement (AFD), consistait à étendre les activités de cette structure de microfinance aux zones rurales du Cameroun. Rendu à la fin de la phase pilote de ce projet, plus de 8000 entrepreneurs ont reçu des concours financiers d’Acep Cameroun, dont plus de 2500 exploitants agricoles.

Ce projet que compte désormais pérenniser cette structure de microfinance, au regard des résultats positifs obtenus dans le cadre de la phase pilote, a également permis aux entrepreneurs ruraux de générer un encours de dépôts à fin 2016 de 437 millions de francs Cfa, grâce «à la culture de l’épargne impulsée» par le projet sus-mentionné.

Né des cendres d’un projet du gouvernement camerounais implémenté par l’alors ministère du Développement industriel et commercial, avec le concours de l’Afd et de l’Union européenne ; Acep Cameroun a pour principaux actionnaires Acep International, la Société nationale d’investissements (SNI), la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), la Chambre de commerce de l’industrie, des mines et de l’artisanat (CCIMA) et Investisseurs et Partenaires (I&P).

BRM

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev