logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Economie

Zone industrielle de Bamenda : les opérateurs économiques boudent un investissement de 2 milliards de FCFA de la Magzi

Zone industrielle de Bamenda : les opérateurs économiques boudent un investissement de 2 milliards de FCFA de la Magzi

(Investir au Cameroun) - Dans un communiqué publié ce 3 novembre, le directeur général (DG) de la Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles (Magzi), Christol Georges Manon, révèle que les opérateurs économiques boudent la zone industrielle de Bamenda, dans la région du Nord-ouest.

« Alors qu’on se serait attendu, au regard de la qualité des infrastructures réalisées, que cette zone ait atteint à ce jour sa capacité de remplissage, l’on est plutôt surpris de constater le peu d’intérêt des opérateurs économiques qui ne se bousculent pas aux portes de l’antenne Magzi de Bamenda près de 8 ans après la création de ladite zone industrielle qui avait pourtant été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les ressortissants de cette région », écrit le DG.

Il poursuit : « La situation [sécuritaire précaire] dans le Nord-ouest ne pouvant à elle expliquer une telle désaffectation, le directeur général de la Magzi exhorte tous les potentiels investisseurs tant nationaux qu’étrangers et en particulier ceux originaires de cette dynamique région à saisir dans un élan patriotique, l’opportunité que leur offert le président de la République […] en créant la zone industrielle de Bamenda-Nkwen ». Le DG invite ainsi à massivement investir afin de contribuer à un retour de la paix dans la région par l’amélioration du bien-être des populations à travers l’implantation des unités industrielles de production, créatrices de richesses, de revenus et d’emplois.

Selon les informations de la Magzi, la zone industrielle de Bamenda a été réceptionnée le 13 novembre 2014, pour un coût d’investissement de plus de 2 milliards de FCFA. Elle s’étend sur une superficie d’environ 45 ha entièrement lotie. Elle comporte les infrastructures ci-après : une voie d’accès en béton bitumeux de 2x1 voie longue de 1,2 km, reliant à la nationale n°11 ; un réseau voirie de 2,7 km entièrement revêtu, constitué d’une voie principale et de 04 voies secondaires ; une ligne électrique ; un réseau autonome d’adduction en eau potable équipé d’un réservoir d’une capacité de 80 m3.

S.A.

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev