logoIC
Yaoundé - 27 février 2024 -
Finance

Transactions financières : comment le Mobile Money concurrence les banques dans les pays de la Cemac

Transactions financières : comment le Mobile Money concurrence les banques dans les pays de la Cemac

(Investir au Cameroun) - Avec 37 millions de comptes en 2022, le Mobile Money se pose désormais en véritable concurrent des banques classiques en matière de transactions financières dans la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale). En effet, selon le rapport sur les services de paiement dans cet espace communautaire en 2022, que vient de publier la Beac, l’institut d’émission commun aux pays de la Cemac, « en nombre, l’instrument de paiement le plus utilisé est le virement instantané de la monnaie électronique ».

En effet, à en croire le document, au cours de l’année 2022, plus de 96% des transactions (2,3 milliards d’opérations) effectuées dans la zone Cemac l’ont été via le Mobile Money, contre seulement 2% des transactions (48,3 millions d’opérations) au moyen du virement bancaire classique et des cartes. Mais, malgré cette percée des services financiers via le mobile, force est de constater que le Mobile Money demeure l’apanage des agents économiques effectuant des transactions sur de petits montants.

Car, selon le rapport de la Beac, les transactions les plus importantes en valeur restent la chasse gardée des banques classiques. « En valeur, les virements classiques viennent en première place avec 44% des transactions, soit 48 573 milliards de francs CFA, suivi des virements instantanés de la monnaie électronique utilisé dans 21% des transactions (23 332 milliards de francs CFA). Les virements (toutes catégories confondues) représentent 65% de la valeur des toutes les transactions de la zone », indique le rapport sus-mentionné.

Pour rappel, selon la banque centrale, en 2022, la Cemac comprenait 498 prestataires de services de paiement. 2,4 milliards de transactions ont été réalisées au cours de la période sous revue, pour un montant total dépassant 107 126 milliards de FCFA.

BRM

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev