logoIC
Yaoundé - 27 février 2024 -
Finance

Le Centrafricain Yvon Sana Bangui nommé gouverneur de la Beac pour les sept prochaines années

Le Centrafricain Yvon Sana Bangui nommé gouverneur de la Beac pour les sept prochaines années

(Investir au Cameroun) - Sans surprise, le Centrafricain Yvon Sana Bangui est le nouveau gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) pour les sept prochaines années, a-t-on appris sur le site officiel de la présidence de la République du Tchad. Proposée par le président centrafricain, Faustin Archange Touadera, suivant le principe de rotation en vigueur dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), sa nomination a été validée, ce 9 février 2024, au cours d’une session extraordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement qui s’est tenue par visioconférence.  

Âgé de 49 ans, Yvon Sana Bangui succède au Tchadien Abbas Mahamat Tolli, arrivé en fin de mandat depuis le 6 février dernier. À en croire la présidence tchadienne, Abbas Mahamat Tolli a pour sa part été adoubé par les chefs d’État de la Cemac comme candidat au poste de président de la Banque africaine de développement (Bad).

Le Centrafricain Yvon Sana Bangui n’est pas un inconnu de la maison. Il y cumule 19 ans d’expérience. En fait, il intègre la Beac en 2005 en tant qu’agent d’encadrement supérieur. Par la suite, il va gravir plusieurs échelons avant d’être nommé au poste de directeur central des systèmes informatiques. Une fonction qu’il occupait avant sa désignation comme gouverneur.

En tant que gouverneur de la Beac, il va assurer la direction de la Banque centrale et sera notamment assisté dans ses fonctions par le Tchadien Souleymane Mahamat Djibrine, également nommé, ce 9 février, directeur général des études, finances et relations internationales par les chefs d’État.

Cependant, la nomination du secrétaire général de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) a été ajournée. Le candidat proposé par Congo, à qui revenait le poste, n’a pas reçu l’approbation de toute la conférence. « Aussi, a-t-elle décidé d’y surseoir en recommandant au président de la Cobac de lui présenter dans un meilleur délai un rapport motivé et détaillé pour décision. En attendant, c’est la Centrafrique qui continue à assurer ce poste en dépit du principe de non cumul de responsabilités à la tête des institutions de la Cemac par un même pays », informe la présidence tchadienne.

La désignation du nouveau gouverneur de la Beac aux tensions nées au sein de cette institution à la suite de la fin du mandat Tchadien Abbas Mahamat Tolli.

SG

Lire aussi :

07-02-2024- Fin de mandat à la Beac : le Camerounais Blaise Nsom tente de prendre sa revanche sur le Tchadien Abbas Mahamat Tolli

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev