logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Finance

Face à la saisie de ses comptes, MTN Cameroon emprunte 91,5 milliards de FCFA pour fonctionner au 1er semestre 2023

Face à la saisie de ses comptes, MTN Cameroon emprunte 91,5 milliards de FCFA pour fonctionner au 1er semestre 2023

(Investir au Cameroun) - Selon des données recueillies par Investir au Cameroun, MTN Cameroon a emprunté 91,5 milliards de FCFA (à la valeur actuelle du rand) durant le premier semestre 2023. Ces fonds ont été mobilisés sous la forme d’emprunts syndiqués auprès des banques, dont les noms n’ont pas été dévoilés. Cette somme équivaut à près de 98% des dépenses d’exploitation de la société pour cette période.

L’entreprise a pourtant clôturé l’année 2022 sans souscrire à de nouveaux emprunts. Bien au contraire, elle avait terminé cette année-là en remboursant près de 18 milliards de FCFA de dette. De plus, elle disposait d’une trésorerie nette positive de 29,15 milliards de FCFA au 1er janvier 2023. Cependant, à la fin du mois de juin dernier, sa trésorerie affichait une dette nette de 13 milliards de FCFA.

L’une des hypothèses plausibles pour expliquer cette situation est l’impact du gel des comptes de l’entreprise sur sa trésorerie. Cette situation est la conséquence de l’action en justice initiée par le milliardaire camerounais Baba Danpullo, en réaction à ce qu’il considère comme une expropriation illégitime de ses biens en Afrique du Sud par les autorités judiciaires locales. Selon des sources des sources internes à MTN, pour fonctionner, l’opérateur de téléphonie mobile a donc dû s’endetter.

Incertitudes

Ses performances solides, un chiffre d’affaires de 156 milliards de FCFA au 1er semestre 2023, une marge d’exploitation de 36% et une part de marché dominante de 51,4%, renforcent en effet la crédibilité de MTN Cameroon auprès des banques camerounaises. Cependant, cette confiance pourrait être mise à mal.

Les données financières du premier semestre 2023 montrent que son passif avec intérêt (95,8 milliards de FCFA) dépasse sa liquidité (83 milliards de FCFA). De plus, une partie de cette trésorerie a été saisie par la justice, rendant son utilisation pour les opérations quotidiennes impossibles. Aussi, il n’est pas certain que la holding du groupe, basée en Afrique du Sud, intervienne facilement en cas de défis. Elle doit aussi gérer une dette qui a augmenté, pour atteindre 1,5 fois ses fonds propres.

Si la justice camerounaise ne tranche pas rapidement le fond de l’affaire, MTN Cameroon pourrait se retrouver dans une situation de déficit de liquidité à court terme. L’évolution du secteur des télécommunications sera également déterminante pour l’opérateur. Un ralentissement de l’activité pourrait accentuer ses difficultés à honorer ses engagements financiers. Ce qui devrait préoccuper les créanciers, fournisseurs de services et de biens. Dans un contexte économique défavorable, ils pourraient attendre plus longtemps pour être rémunérés.

Idriss Linge

Lire aussi :

15-08-2023-Télécoms : au Cameroun, MTN réalise un chiffre d’affaires de 156 milliards de FCFA au premier semestre 2023 (+9%)

26-06-2023-Affaire Danpullo : MTN obtient le soutien de la Caisse des dépôts pour éviter des pertes de près de 2 milliards par an

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev