logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Gestion publique

Recensement de la population : le Cameroun cherche 22 milliards de FCFA pour boucler le budget estimé à 64 milliards

Recensement de la population : le Cameroun cherche 22 milliards de FCFA pour boucler le budget estimé à 64 milliards

(Investir au Cameroun) - Le gouvernement camerounais est à la recherche de bailleurs pour financer son 4e recensement général de la population et de l’habitat. Les pouvoirs publics tablent sur un budget total de 64 milliards de FCFA pour la conduite de ce recensement. À ce jour, une enveloppe de 42 milliards de FCFA a déjà été mobilisée, a déclaré le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey (photo), au cours du conseil de cabinet le 28 mars dernier à Yaoundé.

Il reste donc à trouver 22 milliards de FCFA. « Des procédures sont enclenchées à l’effet d’obtenir la contribution des partenaires techniques et financiers en vue de la constitution des fonds résiduels », peut-on lire dans le communiqué final ayant sanctionné ledit conseil. Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a prescrit au Minepat « d’engager ou de compléter, dans les meilleurs délais possibles, les démarches requises pour le bouclage financier des opérations de dénombrement » de ce 4e recensement général de la population et de l’habitat.

Ce 4e recensement général de la population et de l’habitat sera couplé au recensement général de l’agriculture et de l’élevage. Selon le Minepat, le gouvernement a jugé opportun de mutualiser les deux opérations en raison des « contraintes inhérentes à la disponibilité des fonds ». Alamine Ousmane Mey précise que ces deux opérations nécessiteraient des besoins de financement cumulés de près de 22 milliards de FCFA seulement pour les activités de collecte et post-censitaires, soit 33,8% de l’enveloppe globale.

En attendant de mobiliser tous les fonds, le membre du gouvernement, assure que les activités préalables à ce recensement sont achevées à ce jour, à l’instar de l’élaboration des documents techniques, la formation du personnel d’encadrement et la réalisation de la cartographie censitaire et du recensement pilote. Les prochaines étapes du processus prévoient notamment la sélection et la formation des agents recenseurs, la conduite de la communication censitaire et le comptage de la population. L’opération s’achèvera par les activités post-collecte telle que la production des différents rapports, suivie de la publication des résultats.

Dans le cadre de ce recensement, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA, sigle en anglais) accompagne le gouvernement dans le plaidoyer et la mobilisation des ressources. L’UNFPA et le Bureau central de recensement et d’étude de la population (Bucrep), l’organe chargé des modalités pratiques de la mise en œuvre de cette opération, se sont accordés pour faire former les agents recenseurs sur la prévention des abus sexuels. Ladite formation a pour but de prévenir les violations des droits humains, surtout à l’égard des femmes et des filles, de la part de ces agents qui seront désormais appelés à faire des descentes dans les foyers et communautés, surtout celles des populations vulnérables, explique cette agence onusienne. D’autres agences du système des Nations unies accompagnent également le Cameroun dans ce processus d’actualisation de ses données sociodémographiques et agropastorales. 

En rappel, le 4e recensement général de la population et de l’habitat a été institué depuis 2015. Il « vise principalement à rendre disponibles les données nécessaires à la planification du développement et à la prise en compte du dividende démographique dans l’élaboration des politiques permettant l’évolution du Cameroun vers l’émergence », selon le décret du chef de l’État du 15 septembre 2015 l’instituant. On ignore quand aura lieu cette opération, antérieurement prévue pour les mois de novembre et décembre 2023. Le dernier recensement général de la population remonte à 2005. Ses résultats, rendus publics en avril 2010, chiffraient la population du Cameroun à 20 millions d’habitants.

Patricia Ngo Ngouem

Lire aussi :

12-09-2023 – Agents recenseurs : le Bucrep a encore besoin de plus de 11 000 candidatures à trois jours de la fin du recrutement

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev