logoIC
Yaoundé - 28 février 2024 -
Gestion publique

Inflation : avec 7,4% en 2023, le Cameroun a enregistré son 3e taux le plus élevé depuis 29 ans (INS)

Inflation : avec 7,4% en 2023, le Cameroun a enregistré son 3e taux le plus élevé depuis 29 ans (INS)

(Investir au Cameroun) - Le taux d’inflation au Cameroun a culminé à 7,4% en 2023, atteignant ainsi son 3e niveau le plus élevé au cours des 29 dernières années, après les taux respectifs de « 32,5% et 9% en 1994 et 1995, à la suite de la dévaluation de 50% du Franc CFA intervenue le 11 janvier 1994 », souligne l’Institut national de la statistique (INS). L’organe en charge de l’élaboration de la statistique officielle au Cameroun a publié ce 13 février 2024, son rapport sur « l’évolution de l’inflation en 2023 et les perspectives pour 2024 ».

« Ce sont surtout les prix des produits alimentaires et les coûts des transports qui ont contribué à cette flambée inflationniste. Sur les trois dernières années 2021 à 2023, l’inflation cumulée a atteint 16,7% ; résultant d’une forte augmentation des prix à la consommation en 2022 et 2023, après plus d’une décennie de stabilité entre 2009 et 2021, au cours de laquelle le taux d’inflation n’avait pas dépassé 3% (seuil de tolérance admis dans la zone Cemac, Ndlr) », détaille l’INS dans le rapport sus-mentionné.

A l’origine de la spirale inflationniste dans laquelle est pris le Cameroun et d’autres pays dans le monde, depuis l’année 2022, l’INS cite des facteurs endogènes et exogènes. Au plan local, il s’agit de la réduction des subventions des produits pétroliers, qui a induit une hausse des prix à la pompe dès février 2023 ; des perturbations climatiques ; et des défis sécuritaires, en particulier dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays.

A l’international, soutient l’INS, l’inflation enregistrée au Cameroun est attribuée aux tensions liées au conflit russo-ukrainien ; aux séquelles de la pandémie du Covid-19 ; aux fluctuations du FCFA par rapport au dollar américain ; et au développement du phénomène El Niño1, qui est à l’origine de sécheresses, d’inondations et de catastrophes naturelles.

BRM

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev