logoIC
Yaoundé - 24 avril 2024 -
Gestion publique

APE : l’accélération du démantèlement tarifaire fait bondir les pertes de recettes douanières de 61% à fin juin 2023

APE : l’accélération du démantèlement tarifaire fait bondir les pertes de recettes douanières de 61% à fin juin 2023

(Investir au Cameroun) - Au cours des six premiers mois de l’année 2023, les pertes de recettes douanières liées à la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (APE) entre le Cameroun et les pays de l’Union européenne (UE) ont atteint 8,6 milliards de FCFA. Selon les données révélées par la direction générale des douanes du ministère des Finances, ce volume des pertes est en hausse de 61% en glissement annuel.

L’accroissement des pertes, dans le cadre de l’accord commercial entre le Cameroun et l’UE, qui vise à ouvrir progressivement le marché camerounais à 80% des importations en provenance des pays de l’UE, s’explique par l’accélération des démantèlements tarifaires. En effet, la 7e phase du démantèlement a débuté le 4 août 2022, avec notamment une réduction de 30% des tarifs douaniers sur les produits du 3e groupe, dits produits à rendement fiscal élevé. Selon la liste dressée par le Cameroun et l’UE, l’on retrouve dans ce groupe des produits tels que les véhicules utilitaires, les carburants, les motos ou encore les ciments, etc.

En outre, dans le cadre de cette 7e phase, qui s’est achevé le 3 août 2023, le taux de démantèlement des tarifs douaniers sur les produits du 1er groupe est demeuré à 100%, comme c’est le cas depuis 2019 ; tandis que celui des produits du 2e groupe, lui, s’est accéléré à 90%.

Les pertes de recettes enregistrées au cours du premier semestre 2023 devraient s’intensifier au cours du 2e semestre courant, suite à l’entrée en vigueur de la 8e phase du démantèlement tarifaire, depuis le 4 août 2023. Depuis cette date, en effet, les marchandises importées par le Cameroun depuis les pays de l’UE sont éligibles au bénéfice du tarif préférentiel à l’importation, aux taux du démantèlement du droit de douane de 100% pour les produits du premier groupe, 100% pour les produits du 2e groupe et 40% pour les produits du 3e groupe. 

Décote

Pour rappel, les produits du premier groupe, dont le démantèlement a débuté le 4 août 2016, à un rythme de décote de 25% par an sur le droit de douane applicable, incluent les produits pharmaceutiques, les engrais, les pesticides, les tourteaux, les papiers et cartons, les bitumes et autres résidus de pétrole, la soude, le gypse, la craie, la chaux, le gaz, les produits chimiques inorganiques et organiques, les ordinateurs, les véhicules automobiles à usages spéciaux, les tracteurs, les parties et accessoires de motocycle, bicyclette et fauteuils roulants, les appareils pour laboratoire, etc. Sur ces produits, le démantèlement tarifaire est rendu à 100% depuis le 4 août 2019.

Pour les produits du 2e groupe, dont le démantèlement a débuté le 4 août 2017, au rythme d’une décote de 15% par an sur le droit de douane applicable, l’objectif est d’encourager la production locale. Le démantèlement est rendu à 100% depuis le 4 août 2023. Les produits concernés ici sont les plâtres, chaux, marbres, clinkers, intrants pour industries alimentaires (mélanges odoriférants… pour industries alimentaires ou des boissons, levures, etc.), fils machine, groupes électrogènes et convertisseurs rotatifs électriques, machines et appareils, véhicules automobiles pour le transport de marchandises (camion, etc.), remorques et semi-remorques, brouettes, certains parties et accessoires de véhicules (pare-chocs, ceintures, freins, roues, embrayages).

Le 3e groupe concerne les produits à rendement fiscal élevé mentionnés plus haut. La décote du droit de douane sur ces produits est de 10% par an. Ils seront complètement exonérés de droits de douane à partir de l’année 2030, selon le calendrier du démantèlement tarifaire adopté par le Cameroun et l’UE.

Brice R. Mbodiam   

Lire aussi :

28-02-2022 - APE : 601,3 milliards FCFA de marchandises exportées vers le Cameroun ont bénéficié du démantèlement tarifaire en 5 ans

25-02-2022 - APE : les grandes entreprises concentrent 86 % des 32,4 milliards de FCFA des gains fiscaux en 5 ans de mise en œuvre

eau-potable-le-projet-d-alimentation-de-yaounde-de-300-000-m3-j-est-acheve-mais-certains-quartiers-auront-encore-soif
La construction de l’infrastructure destinée à approvisionner la ville de Yaoundé en eau potable, captée depuis le fleuve Sanaga dans la région du Centre,...
developpement-local-la-finance-islamique-proposee-aux-communes-comme-alternative-au-financement-des-projets
Cyrille Ngnang, maire de Bafoussam 1er, dans la région de l’Ouest, a fait le déplacement pour Yaoundé, afin d’en apprendre un peu plus sur la finance...
camtel-recherche-des-avocats-et-conseils-juridiques-pour-defendre-ses-interets-dans-un-environnement-concurrentiel
La Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur historique des télécoms au Cameroun, a lancé le 19 avril dernier un appel à candidatures pour le...
marche-des-titres-de-la-beac-le-cameroun-prepare-une-operation-de-rachat-de-dette-une-grande-premiere-depuis-13-ans
Au mois de mai 2024, le Trésor public camerounais devrait lancer une opération de rachat de dette sur le marché des titres publics de la Banque des États...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev