logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Gestion publique

Le Cameroun et le Pnud lancent une étude pour améliorer les marchés de l’Extrême-Nord déstructurés par Boko Haram

Le Cameroun et le Pnud lancent une étude pour améliorer les marchés de l’Extrême-Nord déstructurés par Boko Haram

(Investir au Cameroun) - Le gouvernement camerounais et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) viennent de lancer une étude en vue d’améliorer l’approvisionnement des marchés de l’Extrême-Nord déstructurés par la secte islamiste Boko Haram depuis les trois dernières années.

« Les termes de références qui ont été présentés ce jour au ministère du Commerce par le consultant, Éric Fofiri, portent sur la faisabilité des systèmes communautaires d’approvisionnement des marchés en denrées de premières nécessités dans quatre départements de cette région. Il s’agit, à travers cette étude, d’améliorer les systèmes de stockage et de commercialisation des produits agropastoraux dans le Mayo Sava, le Logone et Chari, le Mayo-Tsanaga et du Diamaré », apprend-on du ministère du Commerce. Les délais de l’étude ne sont pas encore précisés.

Selon un rapport de la Banque mondiale publié en septembre 2018, environ 17 000 têtes de bovins et des milliers d’ovins et de caprins ont été emportés par des membres de Boko Haram dans les villages de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, depuis 2013. Ce qui représente une perte sèche de plus de 3 milliards de FCFA.

Le ministère camerounais de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), lui, indique que le secteur de l’élevage a payé le plus lourd tribut de la guerre contre Boko Haram, avec des pertes estimées à 54,8 milliards de FCFA au total depuis 2013, soit environ 65% des pertes globales. Ces pertes, selon le Minepia, sont consécutives, « aux vols, rapts, tueries d’animaux, etc., aux maladies animales et à la baisse de la valeur commerciale des animaux ».

S.A.

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev