logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
×

Message

Failed loading XML...

Gestion publique

Le Cameroun suspend l’exportation des céréales et des huiles végétales produites localement

Le Cameroun suspend l’exportation des céréales et des huiles végétales produites localement

(Investir au Cameroun) - Le directeur général (DG) des Douanes, Fongod Edwin Nuvaga, a signé le 27 décembre une note portant suspension temporaire des opérations d’exportation des huiles végétales et des céréales produites au Cameroun. « Le service et les usagers sont informés que les opérations d’exportation de céréales (arachides) et des huiles végétales (Mayor, Azur, Neïma, Diamaor, Star oil et Pacific oil) produites au Cameroun suspendues à compter de la date de signature de la présente note de service. Les chefs de secteur des douanes », écrit le DG.

Selon, les explications de l’administration douanière, cette mesure suspensive intervient à la suite d’une correspondance adressée le 3 décembre 2021 au gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakary, par le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. Il prescrivait alors à cette autorité locale de prendre les mesures nécessaires pour interdire l’exportation des céréales (riz, maïs, mil, sorgho) vers les pays frontaliers. Ceci afin de freiner la flambée des prix sur le marché local, et garantir l’approvisionnement des populations.

En effet, révèle une récente étude du Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN), l’approvisionnement des céréales dans les régions septentrionales du Cameroun, par exemple, est fortement perturbé par les exportations en direction des pays voisins tels que le Nigeria et le Tchad. Ainsi, chaque année, révèle l’étude du BMN citée plus haut, environ 70% de la production de riz au Cameroun (80% des espaces aménagés pour cette culture se trouvent dans le Nord et l’Extrême-Nord) est exportée vers le Nigeria.

Pour ce qui est les huiles végétales, les ménagères notent une inflation notoire sur le marché en cette fin d’année. Car un litre d’huile raffinée qui coûtait il y a peu 1150 FCFA affiche actuellement 1600 FCFA. Soit une hausse de 450 FCFA. C’est pour renverser cette tendance que les exportations de ces denrées sont suspendues.

Sylvain Andzongo

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev