logoIC
Yaoundé - 31 janvier 2023 -
Mines

Le Cameroun veut mettre en place sa première unité de taille de diamant

Le Cameroun veut mettre en place sa première unité de taille de diamant

(Investir au Cameroun) - Le ministre des Mines, Emmanuel Bondé, vient de rendre public un appel à manifestation d’intérêt en vue de «la pré-qualification des cabinets d’études pouvant réaliser les prestations relatives à l’appui à la mise en place d’une unité de taille de diamant». Les prestataires intéressés par cet appel à manifestation d’intérêt ont jusqu’au 31 mars 2014, pour faire parvenir leurs offres au service des marchés du ministère des Mines.

Au bout du processus qui vient d’être lancé, le Cameroun devrait pouvoir se doter de sa toute première unité de taille de diamant de l’histoire. Et entamer ainsi la transformation locale de cette pierre précieuse. Ceci, conformément aux dispositions du code minier du pays, qui oblige les entreprises minières à transformer localement 15% de leur production.

En rappel, le Cameroun a été admis au Processus de Kimberly le 14 août 2012. L’adhésion à cette plateforme mondiale, qui encadre l’exploitation et le commerce du diamant, est intervenue près de 2 ans après la découverte par l’entreprise coréenne C&K Mining, du gisement de diamant de Mobilong, dans la région de l’Est du Cameroun. Ce gisement est présenté comme étant l’un des plus importants au monde.

Titulaire d’un permis d’exploitation du gisement diamantifère de Mobilong depuis le 16 décembre 2010, C&K Mining et les artisans miniers produisent actuellement environ 5000 carats de diamants par an au Cameroun, selon les statistiques du Secrétariat national permanent du Processus de Kimberly.

Lire aussi

23-01-2014 - Croisade contre les diamants centrafricains dans les localités transfrontalières de la région de l’Est du Cameroun

02-12-2013 - Un an après son admission au processus de Kimberly, le Cameroun a commercialisé 2414 carats de diamants

la-banque-mondiale-pousse-l-etat-du-cameroun-a-se-desengager-de-certains-secteurs-productifs
Dans son rapport intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale estime que la présence de l’État dans les secteurs productifs décourage le...
fuh-calistus-gentry-secretaire-d-etat-depuis-16-ans-nomme-interimaire-a-la-tete-du-ministere-des-mines
Suite au décès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoké, survenu le 21 janvier 2023, l’intérim à...
la-banque-mondiale-ponte-le-manque-de-coherence-des-politiques-fiscales-au-cameroun
Dans un rapport paru en début décembre et intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale pointe le « manque de...
l-afd-s-engage-a-injecter-33-4-milliards-de-fcfa-dans-des-projets-dans-la-partie-septentrionale-du-cameroun
Le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, signe ce 30 janvier 2023 à Garoua, dans la partie septentrionale du pays, trois accords...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev